/news/politics

L’Agence du revenu prête à lâcher Phénix

Guillaume St-Pierre | Agence QMI

Agence QMI

L’Agence du revenu du Canada (ARC), le plus gros ministère fédéral, dit avoir trouvé une solution de rechange au controversé système de paie Phénix, qui pourri la vie de dizaines de milliers de fonctionnaires depuis deux ans.

C’est du moins ce que prétend un des syndicats qui représente une bonne partie des 40 000 employés du ministère.

Des «analyses» auraient démontré que l’ARC pourrait se débarrasser de Phénix dans «six à neuf mois».

«L‘ARC fait des calculs de masse salariale toutes les deux semaines et pourrait étendre cette pratique à l’ensemble de son personnel, a insisté le syndicat. Ainsi, toutes les erreurs de calcul de paie de Phénix qui accablent les employés de l’ARC depuis deux ans seraient éliminées.»

Si elle obtient le feu vert du gouvernement Trudeau, l’ARC deviendrait le premier ministère à mettre définitivement la hache dans Phénix, qui n’arrive toujours pas à payer correctement un fonctionnaire sur deux.

Le Sénat est la seule institution fédérale à avoir déjà signalé son intention de contourner le système de paie.

Le fiasco Phénix pourrait coûter plus de 1 milliard $ aux contribuables canadiens, alors qu’il devait à l’origine générer des économies de 70 millions par année.

Dans la même catégorie