/regional/montreal/montreal

Montréal veut éviter d'héberger des migrants au stade olympique

Sarah Daoust-Braun | Agence QMI

ARCHIVES/MARIE-ANNE LAPIERRE / TVA NOUVELLES

La Ville de Montréal est prête à recevoir les migrants, qui pourraient arriver en grand nombre avec l’arrivée du printemps et veut à tout prix éviter de les héberger au stade olympique.

À LIRE ÉGALEMENT

Afflux de migrants illégaux: Ottawa doit payer, selon le ministre Heurtel

Nouvelle arrivée massive de migrants au Québec

«J’espère ne plus jamais l’ouvrir pour ce but-là», a affirmé la responsable au comité exécutif de la diversité montréalaise Magda Popeanu, qui a assuré que des mesures sont en place pour éviter ce genre de situation.

L’année dernière, le stade olympique a été transformé en immense refuge pour les migrants et pouvait accueillir jusqu’à 1000 places.

«On s’attend à ce qu’il y ait une vague avec l’arrivée du beau temps. On est préparés et on travaille très fort avec le BINAM [Bureau d’intégration des nouveaux arrivants à Montréal] mis en place l’année dernière pour faire face à l’arrivée des migrants», a indiqué Magda Popeanu.

Ressources flexibles

Selon l’élue, la métropole dispose de ressources flexibles pour l’hébergement temporaire et travaille à cet effet en collaboration avec le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

C’est le ministère qui prépare les lieux d’accueil, mais la Ville a été sollicitée pour faire face à des débordements, a précisé Magda Popeanu.

«On travaille à plus que les loger pour leur assurer aussi un certain confort et un accès aux installations de la Ville de Montréal», a ajouté la conseillère de ville.

Au moins 500 migrants ont franchi de façon illégale la frontière entre les États-Unis et le Canada près de Saint-Bernard-de-Lacolle la fin de semaine dernière, selon TVA Nouvelles.

Dans la même catégorie