/regional/montreal/montreal

Contrat conclu avec un trappeur

Près de 400 signalements de coyotes en 10 mois à Montréal

Francis Pilon

 - Agence QMI

La Ville de Montréal a documenté 379 signalements de coyotes sur son territoire entre juin 2017 et le 22 mars dernier.

«Il est important de noter qu’il n’y a pas de lien entre le nombre de signalements et le nombre de coyotes puisqu’un même coyote peut être rapporté par plusieurs personnes», rappelle Anik de Repentigny, chargée de communication à la Ville de Montréal.

En tout, cinq personnes ont été mordues et onze chiens ont été attaqués par ces bêtes dans la métropole.

Cette nouvelle base de données a été mise sur pied en juin dernier, il est donc impossible de connaitre les statistiques par rapport au nombre de morsures de coyotes sur des animaux ou des humains avant cette période.

Nouveau contrat

Face au nombre croissant de plaintes par rapport à la présence des coyotes, Montréal a décidé de conclure un contrat avec un trappeur à la fin du mois de mars dernier.

D’une valeur de 29 228 $, ce mandat a été accordé au Groupe Prévost-Fortin pour piéger et suivre les coyotes.

Aucun coyote ne devrait être relocalisé, a indiqué le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ainsi que l’administration municipale.

Émilie Thuillier, qui s’occupe du dossier au sujet des coyotes à Montréal en plus d’être mairesse de l'arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, n’a toutefois pas été en mesure d’indiquer concrètement ce qui se déroulera avec les coyotes une fois piégés.

«La mise en œuvre du plan de gestion des coyotes urbains est toujours en développement», a-t-elle expliqué.

Le Groupe Prévost-Fortin avait décliné une demande d'entrevue et avait refusé de spécifier son rôle dans le contrat conclu avec la ville. Plus de détails seront divulgués au cours des prochaines semaines par Projet Montréal.

Les citoyens sont invités à collaborer avec la Ville de Montréal en signalant la présence de coyotes à S.O.S. Braconnage au 1-800-463-2191.

Dans la même catégorie