/news/society

Les ovules savent communiquer pour dire qu'ils ont faim

Les ovules, ces cellules reproductrices chez les mammifères femelles, savent communiquer avec leurs voisines pour demander à être nourris, ont démontré des chercheurs de l'université McGill.

Les scientifiques savaient déjà que les ovules, afin de croître et de rester fertiles, obtiennent leur nutriment des cellules voisines via de petits tubes appelés filipodes. Or, l'équipe de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill a découvert que les ovules ont la capacité de communiquer avec les cellules environnantes pour réclamer la création de filipodes, au fur et à mesure que ses besoins en nutriments augmentent.

«Nous démontrons dans cette étude que l’ovule joue un rôle actif dans la création du microenvironnement dont il a besoin pour poursuivre son développement», a expliqué par communiqué le professeur Hugh Clarke, qui a dirigé cette recherche.

Parallèlement à cette découverte, les chercheurs ont remarqué que les cellules, en vieillissant, produisent moins de filipodes pour nourrir les ovules. Or, ce phénomène pourrait expliquer pourquoi la fertilité des femmes a tendance à diminuer au fil des années. La réponse à cette question [...] pourrait un jour permettre d’accroître la fertilité, voire de la préserver plus longtemps chez la femme, à un âge plus avancé», a souligné le professeur Clarke.

Une meilleure connaissance du phénomène par lequel les ovules assurent leur croissance pourrait aussi permettre de mettre en place des techniques pour améliorer le développement des ovules en laboratoire, a ajouté le chercheur.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.