/finance/homepage

Profits en hausse pour MTY

Agence QMI

Archives/Agence QMI

Les revenus sont demeurés stables, mais les profits ont augmenté au premier trimestre pour la compagnie montréalaise MTY, propriétaire de nombreuses bannières de restauration comme Valentine, Sushi Shop, Thaï Express, Au Vieux Duluth, Mikes et Scores.

Les revenus n’ont presque pas bougé puisqu’ils sont passés de 64 millions $ au premier trimestre de 2017 à 63,7 millions à celui de 2018.

En raison du rajustement du taux d’imposition plus faible aux États-Unis – où l’entreprise a aussi des restaurants -, les profits ont bondi pour s’établir à 45,3 millions $ pour le premier trimestre de 2018 (2,12 $ par action sur une base diluée), contrairement à 2 millions $ (0,09 $ par action sur une base diluée) pour la même période de l'an dernier. En soustrayant ce rajustement qui ne se reproduira plus, le résultat net aurait été de 9,1 millions $ (0,42 $ par action sur une base diluée) pour la période de trois mois qui s’est terminée le 28 février dernier.

MTY a précisé qu’elle a dépensé environ 800 000 $ en frais pour son acquisition d’Imvescor (bannières Bâton Rouge, Pizza Delight, Scores, Toujours Mikes, et Ben & Florentine), qui a été complétée le 1er mars.

L’entreprise québécoise compte 5422 emplacements en exploitation, qui sont presque tous des franchisés. Environ 46 % des établissements se trouvent aux États-Unis, 45 % au Canada et 9 % ailleurs dans le monde.

Dans la même catégorie