/regional/montreal/monteregie

Une bière «brassée sans préjugés»

Francis Halin | Agence QMI

Chantal Poirier

La bière bio de la microbrasserie Boldwin à Boucherville est «brassée sans préjugés» grâce à Raymond Millaire, un déficient physique analphabète éprouvant des troubles de langage qui s’y donne corps et âme depuis deux ans.

«On est un peu missionnaire. C’est vraiment des valeurs profondes. On veut essayer de faire les choses non traditionnellement», confie le copropriétaire de la microbrasserie Boldwin, Denis Bélair.

«Je suis fier»

Embaucher quelqu’un avec des limitations va de soi, explique M. Bélair, entre de gros sacs de céréales de son entrepôt.

C’est le Service d’aide à l’emploi et de placement en entreprises pour personnes handicapées de la Montérégie qui l’a aidé à trouver la perle rare.

La carte maîtresse de Boldwin, c’est Raymond Millaire. Un employé ponctuel et travaillant que tout le monde aime ici. Depuis deux ans, Raymond place les canettes dans des boîtes de carton. Peu importe qu’il sache ni lire, ni écrire. Son travail est impeccable.

«Je suis fier. J’aime ça. J’arrive le matin, je suis content. Je travaillerais à la journée longue, mais je ne peux pas parce que mon dos est usé à la corde», confie l’homme, chatouillé par les odeurs de levures.

Chaque matin, Raymond avale un paquet de pilules antidouleur pour chasser le mal qui tracasse jour et nuit sa colonne vertébrale écrasée par des années de travail manuel.

Grande disponibilité

Raymond a beau avoir une limite de 15 heures par semaines... c’est quand même l’employé le plus disponible quand la PME en a besoin.

«Il est super disponible, ce que tu ne peux pas avoir avec un autre employé à temps partiel», confirme le directeur de la production Martin Audet en lui tapotant l’épaule.

La bonne humeur de Raymond émane même jusqu’à la boutique où le commis Alexis Turbide-Choquet n’a que de bons mots pour son collègue.

«Il y en a qui disent que des gens avec des déficits peuvent retenir l’équipe derrière, mais moi je ne suis pas du tout d’accord. On se rapproche un peu plus», dit-il.

Raymond Millaire: 62 ans

Nom de l’entreprise: Bière Boldwin

Années d’expérience: 2 ans

Salaire: 15 $/h (non subventionné)

Dans la même catégorie