/regional/montreal/monteregie

Aide financière du gouvernement

Le Parc Safari fait peau neuve

Agence QMI

Le gouvernement Couillard a annoncé mardi une aide financière de 12 millions $ au Parc Safari, situé à Hemmingford en Montérégie, pour lui permettre de réaliser des travaux estimés à 24 millions $.

Ces investissements permettront notamment le réaménagent et la construction d’installations zoologiques et l’aménagement de nouvelles infrastructures récréatives.

Le Parc Safari souhaite ainsi «accroître son attractivité» et prolonger sa période d'activité sur l'année entière. Il espère recevoir 67 % plus de visiteurs d’ici quatre ans, soit 400 000 annuellement.

Notamment, les installations du parc comprendront à l'avenir des répliques miniatures de différentes attractions de l'Afrique, comme les pyramides d'Égypte ou encore le mont Kilimandjaro.

«En 50 minutes, les gens auront un cours de géographie, d'histoire et de zoologie. On s'en va vers une dimension du parc qui n'existe nulle part ailleurs actuellement», a dit le directeur général du parc, Jean-Pierre Ranger.

D'autre part, une piscine à vagues sera ouverte au public dès l'été prochain.

Quelque 270 emplois sont associés aux travaux de construction et 76 emplois additionnels seront créés à terme au Parc Safari, a précisé le gouvernement du Québec, dans son communiqué.

La ministre du Tourisme, Julie Boulet, croit que la position géographique du parc lui permettra de «s’ouvrir davantage à des marchés à fort potentiel» comme l’Ontario et le Nord-Est américain.

«Le gouvernement du Québec vient confirmer l'importance qu'il accorde au tourisme, un secteur d'activité qui assure la diversification économique et permet à toutes les régions du Québec de profiter de dépenses significatives à ce chapitre», a-t-elle ajouté.

Le Parc Safari célébrera son 50e anniversaire en 2022.