/regional/montreal/montreal

Pétition pour ne pas piéger et tuer les coyotes à Montréal

Plus de 1300 personnes tentent de convaincre Montréal de ne pas capturer et euthanasier des coyotes qui seraient problématiques, selon l’administration de la ville.

À LIRE ÉGALEMENT

Montréal lance une ligne info-coyotes

Des coyotes près d’une école de Montréal

Près de 400 signalements de coyotes en 10 mois à Montréal

Face au nombre croissant de plaintes par rapport à la présence des coyotes, la métropole a décidé de conclure un contrat de 29 228 $ avec un trappeur à la fin du mois de mars dernier.

«L’administration de Montréal dit qu’elle va seulement tuer deux ou trois coyotes problématiques avec le trappeur, mais pour un contrat de 30 000 $, c’est un gaspillage total d’argent des citoyens», a critiqué Liliana Danel, auteure d’une pétition en ligne qui demande l’annulation de ce contrat.

«Émilie Thuillier, la politicienne qui s’occupe des coyotes, aurait pu savoir en cherchant sur Google que ça ne sert à rien un trappeur et que ça n’aide pas à régler quoi que ce soit. [...] Si on les tue, ils vont revenir plus nombreux au même endroit», a-t-elle ajouté.

Les signataires de la pétition, adressée à 52 élus montréalais, revendiquent aussi de la part de Projet Montréal plus «de solutions éthiques et humaines afin de prévenir les conflits avec la nature».

Mme Danel souligne qu’elle ira déposer la pétition imprimée en personne à l’Hôtel de Ville de Montréal et prévoit organiser éventuellement des manifestations dans la métropole pour sauver les coyotes du trappeur.

Non annulable

Émilie Thuillier, porte-parole de la Ville de Montréal en matière de gestion du coyote, assure que le contrat ne sera pas annulé.

«On favorise la cohabitation, on a lancé une ligne info-coyotes et on a des équipes sur le terrain pour sensibiliser les gens, a mentionné Mme Thuillier. C’est seulement en dernier recours qu’on euthanasiera deux coyotes qui pourraient être problématiques.»

«Mais en aucun cas, on n’a l’intention d’annuler le contrat. Sinon, ce sont des policiers qui devront tuer les coyotes», a-t-elle ajouté.

Montréal a documenté 379 signalements de coyotes sur son territoire entre juin 2017 et le 22 mars dernier. En tout, cinq personnes ont été mordues et onze chiens ont été attaqués par ces bêtes dans la métropole.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.