/news/world

Plaintes contre un «Mein Kampf» théâtral, avec croix gammées et étoiles jaunes

Agence France-Presse

Des plaintes ont été déposées en Allemagne après qu'un théâtre produisant un «Mein Kampf» a promis une entrée gratuite à qui porterait une croix gammée, a indiqué mardi un porte-parole du Parquet.

La justice examine ces plaintes, a ajouté le porte-parole du Parquet de Constance, selon l'agence allemande dpa, alors que le port de la croix gammée, symbole du nazisme, est prohibé dans l'espace public en Allemagne.

Le théâtre municipal cette cité paisible sur les bords du lac éponyme propose des billets gratuits aux spectateurs qui porteraient une croix gammée qui leur sera remise à l'entrée, vendredi pour la première.

À ceux qui achèteraient leur billet, «nous (...) proposons de porter une étoile de David dans l'enceinte du théâtre en signe de solidarité avec les victimes de la barbarie nationale-socialiste (nazie)», écrivent les responsables du théâtre sur leur site internet.

Ils affirment vouloir montrer ainsi à quel point l'homme est facile à corrompre.

Mais la Société germano-israélienne dans la région du Lac de Constance et la Société pour la coopération judéo-chrétienne ont appelé au boycott.

La justice doit toutefois examiner dans quelle mesure cela peut relever de la liberté de création artistique.

Cette polémique intervient alors que les autorités allemandes s'inquiètent de la montée de l'antisémitisme, notamment dans les cours d'école.

«Mein Kampf», une farce noire et grinçante du Hongrois George Tabori (1914-2007) datant de 1987, fait référence au pamphlet programmatique rédigé par Adolf Hitler lorsqu'il était en prison avant de prendre le pouvoir, en 1924-25.

La première de la production de Constance doit avoir lieu vendredi, le 20 avril, jour anniversaire de la naissance en 1889 en Autriche du Führer.

Dans la même catégorie