/regional/montreal/montreal

Des individus sans scrupules

Des arnaqueurs tentent de frauder les parents d’Ariel

Axel Marchand-Lamothe | Agence QMI 

Déjà affectée par la disparition d’Ariel, la famille Kouakou fait face à un nombre croissant d’arnaqueurs qui tentent de soutirer de l’argent en échange d’informations sur le garçon introuvable depuis plus de cinq semaines.

«Les gens qui tentent de profiter de la situation sont les plus malheureux», dit Kouadio Frédéric Kouakou, le père d’Ariel Jeffrey, 10 ans, disparu le 12 mars.

Dans les derniers jours, des individus sans scrupules ont tenté de profiter de la disparition très médiatisée du jeune garçon pour obtenir de l’argent de la famille, de proches et même d’internautes.

«S’ils étaient dans la même situation que nous, ils n’auraient jamais pensé à faire quelque chose comme cela», affirme le papa, qui dit ne pas être surpris de la situation.

Sur Facebook

À l’aide de faux comptes Facebook, ils auraient approché des membres de groupes consacrés aux recherches par l’application Messenger.

Plus de 400 discussions du genre auraient été entamées selon les proches. Les arnaqueurs demandent un virement de fonds par Western Union en échange d’information sur la localisation d’Ariel.

«Je suis assez mature pour faire la part des choses face à cela. Dans le meilleur des mondes, ça n’arriverait pas, mais on est dans un monde d’humains», poursuit M. Kouakou.

Il a été contacté plusieurs fois pour se faire proposer des informations. L’attrait de la récompense de 100 000 $ par la famille n’y est certainement pas étranger.

Il rappelle qu’il discute régulièrement avec les enquêteurs au dossier. La famille valide chacune des informations avec eux avant de faire quoi que ce soit.

«C’est la même chose pour les gens qui propagent des informations qui n’ont pas été vérifiées par les policiers. On a poussé le cynisme jusqu’à nous envoyer des photos d’ambulance sur le bord de l’eau [en affirmant qu’Ariel avait été retrouvé]», déplore-t-il tout en comprenant la bonne foi de certains.

Toute information peut être transmise anonymement à Info-Crime au 514 393-1133.

Dans la même catégorie