/news/culture

Prix décerné depuis 1988

Aquil Virani, artiste pour la paix 2018

Agence QMI

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

L’artiste engagé Aquil Virani, surnommé «l’artiste du peuple» et à qui l’on doit notamment l’œuvre «Canada’s Self Portrait» (Autoportrait du Canada), a reçu lundi le prix Artiste pour la paix 2018.

Fils d’une éducatrice catholique qui a œuvré dans le nord de la France et d’un comptable agréé de descendance indienne, musulman-ismaélien, Aquil Virani a quant à lui vu le jour en Colombie-Britannique pour ensuite s’installer à Montréal. Ses préoccupations sociales sont au cœur de ses créations, comme en fait foi son approche participative (il intègre des dessins ou des phrases fournis par le public).

Un hommage au pianiste André Gagnon a également été rendu lors de la cérémonie de remise de prix, animée par le comédien Marcel Leboeuf dans l’Atrium du Conseil des arts de Montréal. Le célèbre pianiste, entouré de ses amis Stéphane Aubin, Judi Richards et Lise Dion, a à travers son vaste répertoire notamment composé «Compassion», une œuvre inspirée du tsunami qui a frappé le Japon en 2011.

Daniel Lavoie, Chloée Sainte-Marie, Armand Vaillancourt, Dan Bigras, Dominic Champagne et Simone Monet-Chartrant sont quelques-unes des personnalités à avoir accepté la distinction, décernée annuellement depuis 30 ans (1988).