/regional/quebec/quebec

Après sept ans d'attente

Menacée d'expulsion, une famille obtient finalement sa citoyenneté

Danny Côté | TVA Nouvelles

Une famille française établie à Québec qui était menacée d'expulsion a finalement reçu son certificat de citoyenneté canadienne après sept ans d'attente.

Le parcours de la famille Robion a été semé d'embûches. Notamment, Cheyenne Robion, l'enfant unique du couple, a développé une leucémie à l'âge de trois ans. La petite, qui est âgée de 10 ans aujourd'hui, s'est dite «très contente d'être ici. Même que je me demandais comment j'allais faire face à cette journée, à l'émotion», a mentionné l'enfant à TVA Nouvelles.

«On est très ému, ça fait des années qu'on attend cela. C'est une longue bataille», a ajouté son père, Jean-Marie Robion.

La maladie a frappé Cheyenne au moment même où Immigration Canada refusait de renouveler le statut de résidents temporaires des membres de la famille. Le ministère a demandé à la famille d'aller régulariser sa situation en France, puisque Cheyenne est née là-bas.

Les traitements de chimiothérapie étaient coûteux pour le système de santé canadien, mais retourner en France aurait pu compromettre la santé de la petite fille. Après la diffusion de reportages, la classe politique s'en est mêlée. Un sursis a été accordé à la famille.

«Ça a été très dur, mais on oublie, c'est fini!», s'est réjouie la mère, Marie-Claudia Vitry-Robion.

La petite est dans un processus de guérison et la vie sourit à nouveau à la famille.
«C'est comme un arbre qui a poussé. On peut le déraciner seulement si on le force. Le Canada, c'est ma famille, mes racines et on est heureux!», s'est exclamé Cheyenne.