/news/currentevents

Camion-bélier: 10 accusations de meurtre pour Alek Minassian

Agence QMI et Agrnce France-Presse

 - Agence QMI

Le chauffeur de la camionnette qui a foncé dans la foule lundi à Toronto, a été formellement inculpé mardi au tribunal de 10 meurtres avec préméditation pour autant de morts dénombrés sur les trottoirs de la métropole canadienne.

La comparution d'Alek Minassian, 23 ans, a duré quelques minutes dans un petit tribunal du quartier North York de Toronto. Elle n'a pas apporté d'élément pouvant expliquer le geste du jeune homme.

Debout dans le box des accusés les mains menottées, la tête rasée et vêtu d'une combinaison blanche, Alek Minassian s'est également vu signifier 13 chefs d'inculpation de tentative de meurtre par le procureur Joe Callaghan.

Il a ensuite été escorté par un important cordon de police, sans protestation, en dehors de la petite salle d'audience du palais de justice. Sa prochaine comparution a été fixée au 10 mai par le procureur.

À LIRE ÉGALEMENT

Camion à Toronto: 10 morts et 15 blessés

Le suspect est Alek Minassian, 25 ans

L'arrestation d'Alek Minassian captée en vidéo

La scène d’horreur à Toronto vue du haut des airs

«J’ai vu des gens sauter pour éviter de se faire happer»

L'individu a été interrogé tout au long de l'après-midi et de la soirée, lundi.

Le suspect, qui habite à Richmond Hill, en banlieue de Toronto, se présentait sur son compte LinkedIn comme un étudiant en informatique du collège Seneca à North York, un quartier du nord de la Ville Reine.

L’homme a fait allusion, sur ses comptes de réseaux sociaux, à son «célibat involontaire» causé, apparemment, par le fait que des femmes ont déjà rejeté ses avances.

Il a aussi affirmé que la révolution des célibataires involontaires «a déjà commencé».

Quelques minutes avant la tragédie, Alek Minassian a publié sur sa page Facebook un message troublant et confus, faisant notamment l'apologie d'Elliot Rodger, l'auteur de la tuerie de Santa Barbara survenue le 23 mai 2014, en Californie.

10 morts et 15 blessés

L’événement s’est produit lundi, un peu avant 13h30, sur la rue Yonge, près de l’avenue Finch, dans le nord de Toronto. Le suspect a fui la scène avant d'être retrouvé par les autorités.

La fourgonnette, qui semble avoir été louée, s’est immobilisée sur le trottoir à environ deux kilomètres de l’intersection de l’avenue Finch, près des avenues Poyntz et Sheppard.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre le suspect, à l’extérieur de son véhicule, pointer un objet vers un policier qui s’approche de lui en plein milieu de la rue. Il laisse tomber l’objet avant d’être arrêté.

Les chefs d'inculpation de meurtre avec préméditation n'identifient pas les personnes décédées. Deux Coréens et une Canadienne employée de la société d'investissements Invesco Canada sont parmi les morts.

En revanche, Alek Minassian est accusé de tentative de meurtre de 13 personnes identifiées, dont une majorité d'origine étrangère.

L'assaillant était jusqu'ici inconnu des services de police, a souligné le chef de police de Toronto Mark Saunders.

Il n'était pas non plus fiché par les services de renseignement ce qui permet, à priori selon le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, d'écarter la piste d'un acte de terrorisme comme cela a pu être le cas dans le même type d'attaque à la voiture-bélier à Londres ou à Nice.

Soutien

Plusieurs personnalités politiques ont réagi. «Au nom de tous les Canadiens, j’offre mes plus sincères condoléances aux proches de ceux qui ont été tués, et je souhaite un rétablissement prompt et complet aux personnes blessées», a notamment indiqué le premier ministre Justin Trudeau

Le maire de Toronto John Tory a offert ses condoléances aux victimes de l'événement et a appelé la population à soutenir les premiers répondants de Toronto.

«C'est un moment où notre communauté doit se rassembler. [...] J'espère que nous allons nous rappeler que nous sommes reconnus autour du monde pour être inclusifs et tolérants», a ajouté le maire en conférence de presse.

Dans la même catégorie