/news/politics

Ces 12 députés libéraux qui ne se représenteront pas

Plusieurs députés et ministres du caucus libéral ont choisi de ne pas se représenter aux élections provinciales du 1er octobre prochain.

Ces 12 députés libéraux qui ne se représenteront pas

Alors que l’écart se resserre dans les récents sondages entre la Coalition avenir Québec (CAQ) et le Parti libéral du Québec, depuis janvier, 12 élus ont fait le choix de quitter la vie politique et 3 autres sont toujours en réflexion quant à leur avenir politique.

Voici les députés qui ont confirmé qu’ils n’allaient pas se représenter :

Martin Coiteux

L’actuel ministre de la Sécurité publique du Québec, Martin Coiteux, a annoncé, vendredi, son intention de ne pas de représenter aux prochaines élections.

Martin Coiteux

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

En plus de ses fonctions à la sécurité publique, il occupe le siège de ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et ministre responsable de la région de Montréal.

Jean-Marc Fournier

En mars dernier, après quelques mois de suspense, le leader parlementaire du gouvernement et ministre responsable des Relations canadiennes, Jean-Marc Fournier, a confirmé son retrait de la vie politique.

Jean-Marc Fournier

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

«Je crois que le tour de piste est fait. La boucle est bouclée», avait déclaré le député de Saint-Laurent.

Stéphanie Vallée

À la fin février, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a confié vouloir prendre une «pause» de la vie politique pour passer plus de temps avec son conjoint et ses enfants.

Stephanie Vallee

Simon Clark/Agence QMI

La députée de Gatineau n’exclut toutefois pas un éventuel retour en politique.

Pierre Reid

Souhaitant voir son fils de 10 ans grandir, le député Pierre Reid a annoncé en février qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat l'automne prochain.

Pierre Reid

Simon Clark/Agence QMI

«Je souhaite voir grandir mon fils Louis, qui n'a que 10 ans, et mes trois petits enfants», avait dit celui qui représente Orford sans interruption depuis 2013.

André Drolet

Alors qu’il laissait planer le doute depuis décembre dernier sur son avenir politique, le député André Drolet a finalement annoncé en février qu’il allait quitter la vie politique à la fin de son mandat.

André Drolet

Simon Clark/Agence QMI

Le député de Jean-Lesage souhaite passer plus de temps avec sa femme, ses deux fils et ses quatre petits-enfants et c’est pour cette raison qu’il ne sollicitera pas un quatrième mandat.

Germain Chevarie

Le député des Îles-de-la-Madeleine a fait le «choix déchirant» de quitter la vie politique pour se concentrer sur «ses projets personnels».

Germain Chevarie

Simon Clark/Agence QMI

«Ç’a été une décision extrêmement difficile, déchirante [de quitter la politique active]», avait indiqué Germain Chevarie, élu en 2008 et 2014 pour deux mandats non consécutifs.

Raymond Bernier

Âgé de 65 ans, le député Raymond Bernier va tirer sa révérence de la scène politique provinciale à la fin de son présent mandat.

Raymond Bernier

Simon Clark/Agence QMI

Le vétéran, député de Montmorency, a consacré 33 ans de sa vie dans la fonction publique québécoise.

Karine Vallières

Afin de répondre «présente» à son rôle de mère, la députée Karine Vallières ne briguera pas un nouveau mandat en octobre.

Karine Vallières

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

«J’ai donné les six dernières années à l’ensemble de la population du comté de Richmond, et j’annonce aujourd’hui que j’ai envie et besoin de donner les prochaines années à mes deux belles grandes filles», avait indiqué la députée libérale en février dernier.

La députée de Richmond ne ferme pas pour autant la porte à un retour éventuel en politique.

Michel Matte

Sans donner de raison précise, le député Michel Matte, 68 ans, a fait l’annonce de son intention de ne pas se représenter aux prochaines élections le 10 avril dernier.

Michel Matte

Simon Clark/Agence QMI

«Je ne solliciterai pas un troisième mandat en tant que député. [...] C'est avec émotions que je vous transmets mes remerciements pour cette belle aventure, ce fut un honneur et un privilège de vous représenter à l'Assemblée nationale», avait écrit le député de Portneuf sur sa page Facebook.

Ghislain Bolduc

Après six ans comme député de Mégantic, le libéral Ghislain Bolduc a annoncé le 16 mars dernier qu’il ne briguera pas un troisième mandat lors des élections générales du 1er octobre prochain.

Ghislain Bolduc

Simon Clark/Agence QMI

Lors de son annonce, Ghislain Bolduc avait notamment indiqué vouloir investir plus de temps pour sa famille et ses projets personnels.

Norbert Morin

À l’âge de 72 ans, le député libéral Norbert Morin va quitter la politique pour passer le flambeau et profiter des prochaines années.

Norbert Morin

Simon Clark/Agence QMI

L’actuel député de Côte-du-Sud a été élu pour la première fois en 2003.

Guy Hardy

Élu pour la première fois en 2014, le député de Saint-François a été le premier libéral en 2018 à avoir annoncé son retrait de la vie politique après son mandat.

Guy Hardy

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Le vice-président de la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles en a fait l’annonce en janvier.

Voici les élus du PLQ qui sont toujours en réflexion quant à leur avenir politique :

Jacques Chagnon

Jacques Chagnon

Simon Clark/Agence QMI

Élu pour la première fois en 1985, l’actuel président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, n’aurait pas l’intention de se représenter aux élections du 1er octobre prochain. Le député de Saint-Louis va avoir 66 ans cet été.

Laurent Lessard

Laurent Lessard

Simon Clark/Agence QMI

En mars dernier, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et député de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard, avait révélé songer à quitter la vie politique.

«C'est vrai que je n'ai pas encore annoncé si je me représentais, mais tout le processus est enclenché», avait dit le principal intéressé en entrevue avec TVA Nouvelles.

Geoffrey Kelley

Geoffrey Kelley

Simon Clark/Agence QMI

Élu depuis 2012, le député de Jacques-Cartier, Geoffrey Kelley, serait lui aussi indécis quant à son avenir politique.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.