/news/tele

Champagne, roue de fortune a 30 ans!

 - Agence QMI

ART-GALA ARTIS 2017

Joël Lemay/AGENCE QMI

Comme le beau temps, Roue de fortune chez vous! est de retour, cette fois pour une 30e année, une 10e sous cette formule. Pour illustrer le côté pétillant de l’animatrice Anick Dumontet et champagne qui est de mise lors d’un anniversaire, voici une entrevue tout en bulles.

Joyeux anniversaire!

L’animatrice souligne deux anniversaires cette année: le 30e de ce jeu et le 10e avec elle à la barre. «C’était en 1988, et je m’en souviens. Au début, c’était vraiment simple. Yves Corbeil était à côté de la roue, et le gagnant tournait celle-ci avec cinq ou six de ses invités, se rappelle Anick. Maintenant, on fait plutôt une microtéléréalité. On s’amuse toujours à présenter le gagnant. On essaye de lui trouver une particularité et de faire une capsule qui va lui ressembler.» Ça, c’est depuis 10 ans, à l’arrivée de l’animatrice aux commandes.

Sur la route

Avec l’équipe, Anick fait 25 000 kilomètres chaque saison pour aller rencontrer les gagnants. «Depuis le début, on doit avoir fait six fois le tour de la Terre!», dit-elle en exagérant un peu. «La gang sur la route, c’est une dizaine de personnes qui voyagent dans trois VUS, tous accrochés et identifiés aux couleurs de l’émission. On se déplace tout le monde ensemble. On appelle ça, notre caravane.» Évidemment, comme la joyeuse bande tourne deux capsules par jour durant tout le week-end, il y a une logistique afin que les tournages d’une même fin de semaine ou d’une même journée se déroulent avec des gagnants de lieux rapprochés. À noter que Roue de fortune chez vous! n’est toujours pas allée à Fermont ni aux Îles-de-la-Madeleine.

Du temps avec fiston

Né en juin 2007, fiston s’en va sur ses 11 ans. Malgré un horaire estival chargé, Anick est tout de même auprès de son fils en semaine. Et elle se reprend pendant la saison froide.

«Grâce à Roue de fortune chez vous!, je pars toujours en vacances au moins deux fois par année dans le Sud avec Simon.»

Elle cherche l’amour

Anick a-t-elle tourné la «roue de fortune de l’amour»?

«Noooonnn... Je n’ai pas gagné le “gros lot”! Je n’ai pas encore trouvé la bonne personne. Et ce n’est pas parce que je n’ai pas de propositions! Je ne vis pas comme une fille qui a décidé de ne pas avoir de vie amoureuse. Je suis ouverte, il y a des gens qui me sont présentés, d’autres que je fréquente un peu, mais de là à dire “he is the one”, non! Celui-là, je ne l’ai pas encore trouvé! admet-elle. Il faudrait que ça arrive!»

Ses coups de cœur en région

«Là où je suis restée bouche bée — et, moi, je suis une fille qui a habité un peu partout au Québec —, c’est au parc Forillon, en Gaspésie! C’est de toute beauté! Le cap de roches est magnifique! Et pour quelqu’un qui ne s’est pas promené beaucoup au Québec, il faut aller à Charlevoix! C’est beau! Il faut aller voir les baleines, mais pas sur le gros bateau! Il faut choisir la petite excursion en Zodiac où on est au maximum 10. On s’en souvient pour le restant de notre vie!»

Une décision difficile

Avant de faire le grand saut, Anick était à Salut Bonjour. «J’avais de bonnes conditions, une sécurité d’emploi... et on m’a fait cette proposition. Il a fallu que je réfléchisse, parce que j’étais bien payée à Salut Bonjour, j’avais une excellente convention collective... J’aurais pu rester là à vie!, admet-elle. Et j’étais nouvellement maman, une situation où, habituellement, on a besoin d’une certaine sécurité pour élever un enfant. J’ai réfléchi longtemps. J’ai demandé deux mois au producteur avant de donner ma réponse. Il trouvait que c’était beaucoup, mais il fallait vraiment que j’aie ce temps de réflexion parce que j’aimais tellement faire Salut Bonjour! Puis j’ai pleuré pendant 60 jours, car je savais que je m’en allais... mais je n’en étais pas capable.» Sauf que le fait de se lever à 2 h 30 du matin, lorsqu’on a un bébé, a pesé dans la balance. «Je l’avais quand même fait pendant un an, mais j’avais trouvé ça difficile!» Anick a donc saisi la perche, en espérant pouvoir être davantage à la maison, auprès de son petit Simon. «C’était un saut dans le vide, parce que je n’avais aucune garantie du temps que ça allait durer. J’avais la frousse.» Dix ans plus tard, elle réalise sa chance.

Occupée, même l’hiver

On croit à tort que l’animatrice ne travaille que l’été et qu’après, elle est en vacances. Pourtant, Anick ne chôme pas le reste de l’année. «Mon fils joue beaucoup au hockey.» Elle a donc passé la dernière saison dans les arénas. De plus, même si on ne la voit pas à l’écran, elle multiplie les contrats. «Quand je ne suis pas à Roue de fortune, j’anime beaucoup de soirées. Et je suis porte-parole pour un regroupement automobile, Groupe Bernier Daigle. Ça me demande quand même pas mal d’engagement, explique-t-elle. De plus, je m’occupe d’Opération Enfant Soleil depuis 15 ans.» Anick effectue en ce moment une tournée provinciale pour cette bonne cause en compagnie d’Étienne Boulay. «Et puis, ce n’est pas évident d’être une mère qui travaille tout en étant sur la route! Des fois, on entend: “Ah, les gens en tournée, comme si c’était la fin du monde!” Mais quand ça fait 10 ans que tu élèves un enfant et que tu es en tournée, ça demande beaucoup d’organisation!»

Des recettes qui ont du succès

L’animatrice a publié deux livres: «Recettes réconfortantes de maman» et «Mordue de fromage». «Je reçois encore des chèques de vente pour le premier. Je n’en reviens pas!, s’exclame-t-elle. Et celui sur les fromages du Québec marche super bien! Je suis l’invitée d’honneur du Salon du livre d’Edmundston, au Nouveau-Brunswick. Ils ont capoté sur mon livre».

Roue de fortune chez vous! est diffusée les samedis et dimanches vers 9 h 56, puis les lundis, mardis et mercredis vers 18 h 56, dès le 21 mai, à TVA.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.