/news/society

Collectif Les Funambules

Sur scène pour combattre l’homophobie

TVA Nouvelles

Pour la première fois, le collectif français Les Funambules traverse l’océan et vient présenter son spectacle à Montréal, pour combattre les préjugés homophobes.

En Europe, ils sont une cinquantaine sur scène. À Montréal, on sera en version plus réduite, avec 4 chanteurs et 5 musiciens qui présenteront des chansons qui ont pour thème l’amour, peu importe sa forme.

Le spectacle est présenté en collaboration avec la Fondation Jasmin Roy. C’est d’ailleurs l’homme derrière l’organisme qui est entré en contact avec le créateur Stéphane Corbin il y a deux ans. M. Roy venait de sortir en France «Sale pédé», la version de son livre «Osti de fif!» pour l’Hexagone.

Le collectif s’est formé après des actes de violence et des manifestations survenus après l’adoption d’une loi sur le mariage pour tous.

«Ça a déclenché tellement de violence, de haine, d’homophobie. Notre réponse à nous, ça a été de faire des chansons et de parler d’amour», souligne M. Corbin, en entrevue au «9 Heures» sur LCN.

«Ce qui était important pour nous, c’était de donner une très belle représentation à l’homosexualité féminine, qui est sous-représentée, même à l’intérieur de la communauté homosexuelle»

L’artiste fait remarquer que lorsqu’il est question d’homophobie, le Québec et la France ne sont pas du tout à la même place, qualifiant même sa mère patrie de «vieux pays réactionnaire».

«C’est très difficile de faire bouger les mentalités, observe-t-il. On a une grande présence religieuse dans l’histoire de la France. Il y a une homophobie qui est très présente.»

À l’heure des débats sur les questions de genre, M. Corbin souligne que la France n’est pour le moment «pas du tout rendue là».

Spectacle Les Funambules, 3 et 4 mai, 20 h. Club Soda, 1225, boul. Saint-Laurent, Montréal.