/news/society

Un cimetière de caribous forestiers installé par Greenpeace

Boris Proulx

 - Agence QMI

Boris Proulx | Journal de Montréal

Boris Proulx | Journal de Montréal

Greenpeace a installé un cimetière de caribous forestiers devant les bureaux d'Environnement Canada à Gatineau, mardi, pour protester contre son inaction à protéger cette espèce menacée.

Le coup d'éclat survient au lendemain du premier rapport fédéral sur l'état du caribou forestier, après plus d'une décennie d'attente, qui note que la plupart des provinces n'en font pas encore assez pour le protéger.

Le rapport reste très vague sur la marche à suivre pour l'avenir et les échéanciers pour mieux protéger ce type de caribou.

Greenpeace souhaite que la ministre fédéral de l'Environnement, Catherine McKenna, fasse preuve de plus de leadership auprès des provinces, comme le Québec.

«Le Québec a annoncé 10 000 km carré dans le secteur des Montagnes Blanches, mais le bémol est que le territoire est fragmenté et ouvert à l'exploitation minière. Les espaces sont trop petits, on doit les agrandir», a mentionné le porte-parole de Greenpeace, Olivier Kolmel.

Il ajoute que selon la Loi sur les espèces en péril, c'est au fédéral de s'assurer que le caribou forestier soit assez bien protégé sur l'ensemble du Canada.

Dans un courriel, Environnement et Changement climatique Canada précise que 1,3 milliard de dollars sont prévus pour protéger les espèces en péril, comme le caribou. Le ministère prévoit consulter les provinces à ce sujet.