/news/world

Air Canada: la catastrophe aérienne évitée de justesse captée en vidéo

TVA Nouvelles

Les autorités fédérales américaines ont dévoilé une nouvelle vidéo, mercredi, de l’incident impliquant un avion d’Air Canada survenu l’été dernier à l’aéroport de San Francisco, où une catastrophe aérienne a été évitée de justesse.

Lors de l’événement, survenu le 7 juillet 2017,  le vol 759 d’Air Canada en provenance de Toronto aurait pu causer un accident aux conséquences dramatiques.

À l’approche, les pilotes ont aligné l’appareil vers une voie de circulation, où se trouvaient quatre avions remplis de passagers prêts au décollage

Selon un communiqué de l’Office national américain de la sécurité des transports (NTSB), l’Airbus A-320 avait reçu l’autorisation d’atterrir sur la piste 28L, qui se trouve à être parallèle à la voie C où se trouvaient les quatre appareils.

Le vol 759 s'est approché à moins de 100 pieds du sol avant de reprendre soudainement de l’altitude, soutient le NTSB.

Confusion

L’enregistrement audio des conversations avec la tour de contrôle laisse croire que la confusion régnait, juste avant qu'un avion d’Air Canada passe près d'atterrir par erreur sur une piste de décollage.

Au début de l’enregistrement, on entend le pilote d’Air Canada demander s’il est autorisé à atterrir sur la piste 28R. «Je peux voir des lumières sur la voie, pouvez-vous confirmer que nous pouvons atterrir?»

«Il n’y a personne sur la piste 28R à part vous», lui confirme le contrôleur aérien.

Aussitôt, un autre pilote, non identifié celui-là, intervient pour alerter, visiblement inquiet. «Où est-ce qu’il va, celui-là? Il est sur la voie de circulation!» lance-t-il.

«Air Canada, refaites le tour», dit sans attendre le contrôleur aérien, pour que le pilote refasse son approche.

«Air Canada, il semble que vous étiez aligné sur Charlie (voie C)», poursuit-il.

Un autre pilote, cette fois de United Airlines, avise la tour de contrôle de ce qui vient de se passer. «Air Canada volait droit sur nous.»

«Oui, j’ai bien vu ça», lui répond le contrôleur.

«Ce qui est arrivé aurait pu être la plus grande catastrophe aérienne de l’histoire», avait dit à l’époque le pilote d’United Airlines à la retraite Ross Aimer.

Dans la même catégorie