/finance/homepage

Le fondateur du Groupe MTY quitte son poste de PDG

Philippe Orfali

 - Agence QMI

GEN- ASSEMBLÉE ANNUELLE DE GROUPE D'ALIMENTATION MTY INC

Dario Ayala / Agence QMI

L’émotion était forte dans la salle lorsque Stanley Ma a annoncé aux actionnaires du Groupe d’alimentation MTY qu’il s’agissait de sa toute dernière assemblée générale comme PDG de son empire québécois de la restauration.

La surprise était totale, ou presque: à 70 ans, le président et chef de la direction de MTY paraît inarrêtable. Il a pourtant confirmé à la centaine de personnes présentes hier dans un hôtel du centre-ville qu’il cédait la direction de l’entreprise qu’il a fondée il y a 40 ans.

Il devient par le fait même président du conseil d’administration, et demeure le principal actionnaire de la société, avec 21% des actions.

Son message d’adieu a duré quelques minutes, ponctuées de longs silences, M. Ma peinant à retenir ses larmes.

«C’est une décision très, très récente. Et elle n’a pas été facile à prendre», a indiqué au Journal de Montréal M. Ma, dont le premier restaurant, Le Paradis du Pacifique, a ouvert ses portes en 1979.

Poursuivre la croissance

Quatre ans plus tard, il développait la marque Tiki Ming, aujourd’hui omniprésente dans les aires de restauration de centres commerciaux.

Au fil des acquisitions et du développement de nouveaux concepts, le Groupe MTY est devenu un empire de la restauration rapide, principalement présent dans les centres d’achat du Québec et des autres provinces.

Mais aujourd’hui, la compagnie est bien plus que cela, souligne Éric Lefebvre, l’actuel directeur financier de MTY, qui remplacera M. Ma à la tête de la société.

MTY est aujourd’hui présent autant au Canada qu’aux États-Unis, et ses acquisitions récentes lui ont permis de mettre la main sur plusieurs grandes marques populaires de restaurants dotés de salles à manger, dont Scores et Bâton Rouge.

La stratégie de l’entreprise demeurera essentiellement la même lorsque M. Ma cédera officiellement les rennes de celle-ci à M. Lefebvre, le 2 novembre prochain.

«On ne va pas tout balayer ce qu’on a fait, pas du tout. On parle de croissance basée sur des acquisitions», dit-il.

Les États-Unis comptent «des possibilités d’acquisition infinies» ou presque, selon M. Lefebvre. La croissance passera donc essentiellement par-là, a-t-il reconnu.

«On ne délaissera pas le Canada pour autant.» M. Ma, lui, promet de demeurer actif au sein de la compagnie, avec son nouveau poste. «Je suis le genre de gars qui rentre travailler la fin de semaine, ça risque de ne pas changer. Je ne m’en vais pas prendre ma retraite !»

Le Groupe MTY

- Près de 75 chaînes de restaurants, dont plusieurs figurent parmi les plus populaires au Québec

- Bâton Rouge, Café Dépôt, Houston, La Crémière, Mikes, Sushi Shop, Thaï Express, Valentine, Tutti Frutti, Van Houtte, Au Vieux Duluth, etc.

- Restaurants: 5531

- Chiffre d’affaires: 2,5 milliards de dollars

Dans la même catégorie