/news/politics

Alexandre Taillefer s’impliquera dans la campagne électorale

 - Agence QMI

Quebec

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

L’homme d’affaires Alexandre Taillefer a l’intention de jouer un rôle dans la campagne électorale de l’automne, tout en assurant qu’il ne se présentera pas comme candidat pour un parti.

«Je ne resterai pas lettre morte, je ne m’empêcherai pas d’émettre des opinions. On a des choix importants à faire», a-t-il indiqué lundi lors d’un point de presse en marge du bilan du plan d’action Montréal, métropole culturelle.

Pendant la conférence de presse, ce dernier a lancé par erreur qu’il n’était pas «encore en politique», se corrigeant après en disant qu’il n’était pas allé en politique.

L’associé principal au Fonds XPND a affirmé qu’il était plus progressiste qu’indépendantiste. Il pourrait appuyer un parti qui défend les valeurs progressistes. Il a dit écarter «définitivement» la CAQ.

«Il vous reste quelques choix, je vous laisse composer avec cela», a lancé aux journalistes le propriétaire du magazine «L'actualité» et de l'entreprise Téo Taxi.

En octobre, l’homme d’affaires avait indiqué au réseau LCN qu’il songeait à se lancer en politique québécoise d’ici les prochaines années.

Il avait appuyé en 2016 son amie la ministre de l’Environnement Isabelle Melançon, qui se présentait pour le Parti libéral à l’élection partielle dans Verdun.