/news/currentevents

Chien de soutien

Voici Matta, la nouvelle recrue de la police de Terrebonne

TVA Nouvelles

Après Kanak, Kevlar et Sundae, c’est au tour de Matta d’offrir du réconfort aux victimes d’actes criminels au Québec.

La nouvelle recrue au Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion est entrée en poste en mars, mais déjà, sa présence se fait sentir.

En deux mois, le saint-pierre de la Fondation Mira a participé à une vingtaine d’interventions avec des victimes vulnérables, surtout des enfants qui ont subi des abus sexuels ou des abus physiques.

«Déjà, on voit une différence. Quand j’arrive dans la salle d’accueil, ce n’est pas un sourire nerveux que je vois, mais un sourire d’émerveillement quand les enfants et les parents voient Matta. Ça vient établir un bon lien de confiance», a expliqué la sergente-détective Julie Northon qui est avec Matta 24 heures sur 24.

Selon la sergente-détective, les chiens de soutien, en plus d’avoir un effet calmant sur les victimes, aident aux enquêtes.

Les petites victimes sont en mesure d’offrir des meilleurs témoignages, car elles sont plus concentrées à la tâche et détendues en présence de Matta.

«Ça donne une distraction positive», a précisé Mme Northon.

En 2016, le Service de police de Sherbrooke (SPS) a été le premier corps policier du Québec à se doter d’un chien de soutien avec Kanak.

La Sûreté du Québec (SQ) a ensuite accueilli dans ses rangs Kevlar et Sundae, deux autres recrues mandatées d’apporter du réconfort et du calme aux personnes vulnérables lors d’une épreuve douloureuse.

Dans l’ensemble du Canada, Matta est le 20e chien de soutien.

 

Dans la même catégorie