/regional/montreal/montreal

Avis de non-utilisation de l’eau: quelques adresses encore concernées

L'avis de non-utilisation de l’eau potable émis par la Ville de Montréal à la suite d’un déversement de produits toxiques survenu en fin d’après-midi, jeudi, a été partiellement levé en fin de soirée, exception faite de quelques adresses qui doivent continuer de ne pas consommer l'eau potable, a indiqué la Ville de Montréal.

Tous les citoyens du quadrilatère formé par les rues de Bleury et Saint-Antoine, la Côte du Beaver Hall et le boulevard René-Lévesque, qui étaient auparavant visés par l'avis de non-utilisation de l'eau potable, peuvent désormais la boire, des analyses ayant «conclu que la contamination n’a pas touché le réseau d’aqueduc de la Ville», a précisé la Ville.

Seules quelques adresses demeurent touchées par l'avis de non-utilisation et la Ville invite les gens à ne pas consommer l’eau, même bouillie.

«L’avis de non-utilisation est levé, à l’exception des adresses suivantes: 443-445-447-449-451-453-455, rue Viger Ouest, 454-456-470, de la Gauchetière Ouest et le 1030, rue Saint-Alexandre», a écrit la Ville dans un avis envoyé aux médias.

«Les occupants des adresses concernées peuvent réintégrer les bâtiments, mais ne peuvent utiliser l’eau avant la levée de l’avis de non-utilisation, à l’exception de la chasse d’eau de la toilette», a-t-on poursuivi.

La Ville avait insisté, en début de soirée, pour que les résidents touchés dans le vaste quadrilatère n’utilisent pas l’eau, ni même pour prendre une douche.

Sept personnes incommodées

Sept personnes ont été incommodées et quatre d'entre elles, dont l'état était plus sérieux parce qu'elles auraient consommé de l'eau, ont été transportées à l'Hôpital Notre-Dame. Les symptômes décelés étaient de la diarrhée et des vomissements.

Des pompiers spécialisés en matières dangereuses ont été appelés à 16 h 40 en raison d'une fuite de produits toxiques à partir d’un système de refroidissement d’un édifice du secteur, et ces produits se seraient retrouvés dans le système d’aqueduc.

 

Le produit a été identifié comme du magnatrol MD 705A, qui prévient la formation de dépôts dans les systèmes de refroidissement à passe unique en retardant la cristallisation et l'agglomération des sels entartrants contenus dans l'eau.

Les bornes-fontaines ont été ouvertes dans le quadrilatère pour laisser l’eau s’écouler.

L'opération a nécessité l'intervention de l'équipe spécialisée du Service de sécurité incendie, d'une soixantaine de pompiers, des Travaux publics de la Ville de Montréal, d'Environnement Québec et d'Environnement Canada.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.