/finance/homepage

Marché immobilier canadien

Le prix des propriétés de luxe du Grand Montréal a connu la meilleure croissance

Guillaume Picard | Agence QMI

Courtoisie Royal-LePage

Le marché des propriétés de luxe détachées est en pleine croissance au Canada, mais c’est dans le Grand Montréal que le vent souffle le plus fort, avec une augmentation du prix médian de 9,1 % sur un an au cours du premier trimestre de 2018, pour atteindre 1 569 515 $.

Selon Royal LePage, qui a dévoilé jeudi les données d’une étude portant sur les propriétés de luxe au pays, le prix médian d’un condo de prestige dans la région de Montréal a augmenté de 3,9 % par rapport au premier trimestre de 2017, pour se fixer à 1 247 833 $. C’est un «inventaire élevé d’appartements en copropriété de prestige» qui limite la hausse dans ce segment, selon la bannière immobilière.

Quant aux ventes de maisons et de condos de prestige, elles ont crû de 3,2 % et 2,2 % durant le 1er trimestre de 2018. Royal LePage indique que le marché de luxe à Montréal est «fortement alimenté par les acheteurs locaux», bien qu’il y a ait de l’activité - qualifiée de «marginale» - du côté des acheteurs étrangers.

«Je l’ai dit auparavant et je le réitère, en comparaison avec les autres villes de classe mondiale, Montréal offre la meilleure valeur pour les biens immobiliers sur la planète», a soutenu Phil Soper, président et chef de la direction de Royal LePage.

En 2019, le marché du Grand Montréal continuera sur sa lancée, selon Royal LePage, avec un prix médian d’une maison détachée et d’un appartement en copropriété de prestige augmentant respectivement de 5 % (1 647 991 $) et de 3 % (1 285 268 $) sur 12 mois.