/finance/homepage

Deux hommes veulent devenir les champions de la détente

Simon-Pier Ouellet

 - Agence QMI

Agence QMI

Treize ans après avoir construit leur premier spa, deux hommes d’affaires de l’Outaouais sont en train de redéfinir les standards de bien-être et de détente au pays.

Dès l’ouverture du spa Nordik à Chelsea en 2005, Martin Paquette et Daniel Gingras avaient comme objectif d’en ouvrir d’autres à travers le Canada.

Après avoir fait de leur premier projet le plus grand spa nordique en Amérique du Nord, leur plan est passé à la vitesse grand V l’an dernier lorsqu’ils ont fondé le Groupe Nordik.

«On veut opérer 10 spas d’ici 2027 au Canada», explique le copropriétaire et vice-président du développement corporatif Daniel Gingras.

Le groupe de l’Outaouais a ouvert un nouveau site à Winnipeg il y a quatre ans et amorcera la construction d’un tout nouveau spa au coût de 35 millions $ le 24 mai à Whitby près de Toronto.

Industrie en développement

Le concept des spas nordiques est bien connu au Québec et se compare dans plusieurs cas à ce qu’on retrouve en Europe.

Les deux fondateurs visitent régulièrement le Vieux Continent à la recherche de nouvelles idées.

«Le Québec a été précurseur dans cette industrie en Amérique du Nord. Le reste du Canada, c’est un terrain vierge. Il y a beaucoup d’opportunités et c’est ce qu’on veut saisir», explique M. Gingras.

En pleine expansion, le Groupe Nordik emploie à l’heure actuelle 525 employés, dont la grande majorité est basée en Outaouais, ce qui permet de diversifier l’économie de l’Outaouais qui repose en grande partie sur la fonction publique.

L’entreprise possède sa propre agence marketing et les cerveaux derrière chaque projet, notamment les architectes, travaillent à partir du site de Chelsea.

Elle investit d’ailleurs massivement en recherche et développement, ce qui lui a permis en 2013 d’ouvrir un bain flottant unique sur le continent.

Innovation

«On ne s’assoit pas sur nos lauriers. C’est important d’être constamment en innovation. Chelsea est notre vaisseau amiral. Toutes les nouvelles choses qu’on développe partent d’ici et on les implante par la suite ailleurs», raconte Daniel Gingras.

Parmi les prochaines nouveautés au spa Nordik de Chelsea, qui est situé à quelques minutes de Gatineau, on y retrouvera un hôtel de 60 chambres dont la construction doit être complétée en 2019.

L’équipe souhaite aussi développer de nouvelles expériences thermales aux quelque 220 000 visiteurs qui fréquentent l’endroit chaque année.