/news/politics

Stratégie numérique

Québec veut s’inspirer d’Amazon pour numériser ses services

Pascal Dugas Bourdon | Agence QMI

 - Agence QMI

Archives/Agence QMI

Le gouvernement du Québec va s’inspirer de l’entreprise privée, notamment Amazon, en ce qui a trait à la numérisation des services qu’il offre à ses citoyens, affirme le ministre Robert Poëti.

Le ministre délégué à l’Intégrité des marchés publics et aux Ressources informationnelles a indiqué que le gouvernement du Québec offrira bientôt aux citoyens la possibilité de connaître en temps réel, sur le web, l’état d’une demande qui lui est adressée.

Des entreprises comme Amazon permettent déjà de savoir où est rendu un colis depuis sa commande, a-t-il donné comme exemple.

«Si le gouvernement pouvait faire la même chose avec ses citoyens, leur donner une réponse en ligne directement, le citoyen va être rassuré et il aura la bonne information», a expliqué le ministre Poëti, en entrevue à l’Agence QMI, vendredi.

Le gouvernement permettra à ses citoyens de connaître, par exemple, où en est rendue une demande liée à son permis de conduire, à sa déclaration de revenus ou à son certificat de mariage.

«Cette façon-là de faire par le numérique nous rassure, et nous permet d’être en temps réel avec l’exercice que l’on fait», a ajouté le ministre Poëti, peu après son annonce sur la stratégie numérique dans l’administration gouvernementale.

Pour atteindre son objectif, le ministre a annoncé des investissements de 215 millions $ sur cinq ans, dont 80 millions $ pour appuyer des projets en ressources informationnelles qui viseront à numériser les services aux citoyens.

Disparition du papier

Par ailleurs, le ministre promet que ces investissements permettront de réduire substantiellement la paperasse présentement nécessaire à l’obtention des services offerts par l’État.

«Il y aura définitivement une diminution du papier, voire bientôt, une disparition. Dans certains cas, ça ne pourra pas être possible à court terme, mais dans la majorité des cas, ça va le devenir très rapidement», a dit le ministre.

«Je suis confiant – et c’est déjà amorcé – que les citoyens, dans les trois prochaines années, vont voir une très grande différence sur une base régulière», a-t-il ajouté.

L’annonce du ministre s’inscrit dans la stratégie numérique du Québec annoncé en décembre dernier.

Dans la même catégorie