/regional/montreal/monteregie

Un centre de recyclage qui dérange à Saint-Jean-sur-Richelieu

TVA Nouvelles

Des citoyens de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, affirment être abandonnés autant par leur municipalité que par le gouvernement du Québec alors qu’ils se plaignent depuis des années de désagréments qui seraient attribuables à un centre de recyclage.

L’entreprise 2M Ressources, qui recycle du verre, du plastique, de l’aluminium, des métaux ainsi que du papier et du carton est établie rue Saint-Michel depuis 2006. Or, les résidants des rues avoisinantes se plaignent du bruit, des odeurs, mais aussi d’une poussière qui proviendrait du centre de recyclage et qui se dépose sur leur ameublement extérieur ainsi que sur les fenêtres de leur résidence.

«Ça s’accumule partout, on a peur pour notre santé, pour nos poumons», dit Patrick Raymond, l’un des résidents concernés.

Les citoyens concernés ont fait des démarches auprès de la Ville et du gouvernement provincial, mais affirment que rien n’a changé.

«On est un peu tannés de se battre. On sent qu’il ne se passe rien. La Ville nous abandonne, le ministère de l’Environnement dit nous écouter, mais il n’y a jamais de changements qui sont vraiment faits. On a l’impression que tout l’investissement qu’on a fait dans nos demeures est perdu, que maintenant on est condamnés à vivre à l’intérieur parce qu’on n’a pas d’aide de personne», raconte M.Raymond.

«On a longtemps demandé à ce que les problèmes soient réglés ou diminués, mais comme on n’a pas vraiment été entendus, on demande maintenant que l’usine soit relocalisée dans un endroit où ça ne dérangera pas les citoyens», ajoute-t-il.

Pour sa part, 2M Ressources dit avoir mis en place des mesures d’atténuation au cours des dernières années.

«[La poussière],c’est possible que ça vienne de chez nous. Quand on reçoit une plainte, on la traite avec sérieux», explique le consultant en environnement pour 2M Ressources Jean-Luc Plante.

D’ici novembre, une nouvelle zone d’entreposage du verre sera installée plus loin des résidences, moins à vue et sous un dôme.