/news/society

Les syndicats mobilisés pour l’instauration d’une consigne à la SAQ

TVA Nouvelles

Des syndicats sont allés à la rencontre des citoyens samedi pour les impliquer dans leurs démarches pour l'instauration d'une consigne sur les bouteilles à la Société des alcools du Québec (SAQ).

Des syndiqués de la CSN, du SCFP-Québec FTQ et des Métallos FTQ étaient devant 25 succursales pour demander aux clients de la société d’État de signer une pétition pour création de cette mesure en vue d’améliorer le recyclage du verre.

Jusqu'à présent, environ 30 000 personnes ont signé la pétition, selon les syndicats.

Les Métallos suggèrent une consigne monétaire ou une remise de points Inspire, le système de récompense instauré par la SAQ

«Tout le monde a sa carte Inspire, soulève Dominic Lemieux, adjoint au directeur chez les Métallos. On rapporte les bouteilles, on donne 250 points; tout le monde est content. Le marketing et l’environnement sont mélangés. Tout le monde en sortirait gagnant.»

Seulement deux provinces canadiennes n’ont pas de système de consigne pour les bouteilles de vin, le Manitoba et le Québec. Un projet allant en ce sens avait été démarré par le député David Heurtel, alors ministre, en 2014, mais ne s’était jamais concrétisé.

Une étude de la SAQ réalisée en 2015 révélait que l’implantation d’une consigne coûterait environ 250 millions $.

«Collectivement, les Québécois sont prêts à ça, croit M. Lemieux. On investit beaucoup dans le recyclage, je pense qu’on est rendu là au Québec maintenant.»

Les trois centrales syndicales ont récemment envoyé une bouteille de vin vide à chaque député de l’Assemblée nationale pour les sensibiliser à ce dossier.

Dans la même catégorie