/regional/quebec/quebec

Voici la chanson que les manifestants chanteront au G7

Première manifestation d'une cinquantaine de personnes contre le G7, à La Malbaie, dimanche le 3 juin 2018.

PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE

Première manifestation d'une cinquantaine de personnes contre le G7, à La Malbaie, dimanche le 3 juin 2018.

Les manifestants chanteront sur l’air de la chanson «J’ai du bon tabac» pendant le G7.

La complainte très joyeuse du contribuable a été composée par l’artiste innu Shanipiap. Cette dernière l’interprètera lors de l’ouverture de la manifestation du 7 juin prochain, à Québec.

Sur le site web du groupe Ni Québec, ni Canada : projet anticolonial, on peut lire qu’elle invite «les personnes des Premières Nations à amener leurs tambours» et on invite également les gens à apprendre la chanson le plus rapidement possible.

Voici les paroles telles qu’elles ont été écrites sur le site web :

1. Je suis le G7 et de grosse facture à vous refiler, vous le petit monde. Pour le magot c’est pour nous les riches, nous sommes les bons experts financiers. Nous tenons à cœur les gens ordinaires, à nous l’intérêt, à nous la grosse brique. C’est à vous de payer ce qu’il faut «si tu veux toujours que j’te nourrisse.»

2. Je suis libre-échange, donnons nos ressources naturellement vous deviendrez pauvre. Mais ce n’est pas ça le gros problème, il faut devenir un grand pays. Nous tenons à cœur les gens ordinaires, pour les compagnies, c’est ce qu’il faut faire. Développons-nous, c’est l’évolution! Il n’y a pas à dire, il faut d’ l’action.

3. Je suis le G7, allez petit monde, c’est l’économie mondiale faut choisir. « Ne t’en fais pas, j’prends bien soin de toi. Tu n’as qu’à te laisser enfiler ». Nous tenons à cœur les gens ordinaires, nous vous rassurons, nous avons des plans. Vous nous aidez, exploitons terre mère, les redevances à nous les grosses poches.

4. Je suis libre-échange, à nous de taxer, défricher, creuser, on s’amuse, « payez ». Que voulez-vous, il faut bien manger. Que vous voulez-vous il faut des millions. Nous tenons à cœur les gens ordinaires, imposez-vous donc, c’est comme ça qu’ça s’passe. La veux-tu la richesse mon ami? Nous sommes en businnis, suivez-nous donc!

5. Je suis le G7 et j’me fiche des peuples des premières nations et je ne crains rien. Les chefs indiens me donnent leur confiance. Ils sont devenus ma possession. Nous tenons à cœur les gens ordinaires, on se débarrasse des sauvages des bois. Au diable les traités révolus, le titre aborigène j’m’en câ...isse.

6. Je suis libre-échange la loi c’est ma loi c’est moi qui vous dit nous ne ferons qu’un. Un seul grand peuple nous les Canadiens. « oh! Les sauvages sont encore vivants »!!!! Nous tenons à cœur les gens ordinaires, l’extinction des droits ancestraux, « mon fort».toi pauvre indien mendiant sur tes terres, je sais comment te récompenser.

7. Je suis le G7 et je suis «pétrole» vos fruits et légumes je les achemine il faut aussi bien nourrir mes vaches. Mon marchepied plus d’Indiens que «blé». Nous tenons à coeur les gens ordinaires inquiétez-vous pas je contrôle terre mère. C’est moi qui fais tout pour vous faire vivre c’est moi votr’ gourou royalement.

8. Je suis libre-échange, nous votons surtaxe. Il faut bien nourrir le coffre de l’état. En veux-tu des fonds subventionnés on va t’en donner, agenouilles-toi. Nous tenons à cœur les gens ordinaires le voilà ton chèque nous te remercions! Pour bien vous servir nous saccageons; on joue à la réconciliation!

9. Je suis le G7 et de grosse facture à vous refiler, vous le petit monde. Pour le magot c’est pour nous les riches, nous sommes les bons experts financiers.

Nous tenons à cœur les gens ordinaires, à nous l’intérêt, à nous la grosse brique! (bis)

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.