/finance/homepage

Bière Canada souhaite plus de taxes sur le pot

Boris Proulx | Agence QMI

f20a9476-d917-45f3-a12f-58989f5c9c50

Jag_cz - Fotolia

Les Canadiens délaisseront la bière pour fumer des joints après la légalisation, craignent les brasseurs. Leur solution: imposer plus de taxes sur le cannabis.

«Il existe une compétition directe entre le cannabis légal et la bière», avance Luke Harford, président de l’association Bière Canada.

À LIRE ÉGALEMENT

La légalisation du cannabis fera mal aux ventes de vins et de bières

Il souligne qu’au Colorado, État américain où le cannabis est légal depuis 2012, les ventes de bière ont reculé de 4,4 %. Il prévoit un recul encore plus grand au Canada, où la taxe sur l’alcool est plus élevée.

«Le marché du cannabis légal a beaucoup plus de potentiel de cannibaliser celui de la bière au Canada», a conclu M. Harford, au moment de présenter ses arguments devant le comité des finances de la Chambre des communes à Ottawa, mardi.

Scepticisme

Le député libéral Raj Grewal s’est alors montré très sceptique.

«Vous dites que les gens auront à choisir entre acheter du cannabis ou de la bière. À mon humble opinion, c’est une supposition [...] le marché n’existe pas encore», lui a-t-il répliqué.

Le spécialiste en alimentation Sylvain Charlebois lui donne raison.

«Ce sont des produits très différents, et les gens ne les substitueront pas lors des premières années [...]», analyse le professeur à l’Université Dalhousie, à Halifax.

Quoi qu’il en soit, l’Association des brasseurs du Québec aimerait «par équité» que le cannabis soit soumis au même type de taxes que la bière.

«On a mis des taxes très élevées spécifiques à l’alcool, pour limiter l’accès économique au produit. Je ne comprends pas qu’il y ait une approche différente avec le cannabis», a indiqué son directeur général, Patrice Léger Bourgoin.

Marché noir

Le gouvernement Trudeau ne souhaite pas trop imposer le cannabis légal, par crainte que les consommateurs ne restent sur le marché noir.

Son plan est d’instaurer un droit d’accise d’au moins 1 $ par gramme de cannabis, dont les trois quarts seront empochés par les provinces, ce à quoi on peut rajouter la TPS et la TVQ.

Dans la même catégorie