/news/travel

Conseils voyage

9 frais de voyage détestés des voyageurs

TVA Nouvelles

Canadian Ready to Travel with Passport and Cash

jefftakespics2 - stock.adobe.com

On aime tous partir en voyage, mais on aime moins mettre la main dans notre poche quand vient le temps de payer les nombreux extras qui s'accumulent parfois très vite. Des frais de bagages enregistrés aux frais bancaires, le coût de votre séjour peut augmenter considérablement.

Voici une liste de 9 frais de voyage détestés des voyageurs et des conseils pour tenter d'éviter de les payer, selon le site SmarterTravel.

1. Internet sans-fil. Nous sommes en 2018, mais certains hôtels et aéroports exigent encore que vous payiez pour avoir accès à Internet sans-fil. Pour ce qui est des hôtels, plusieurs grandes chaînes comme Hilton, Marriott et Starwood vous offrent cependant le service gratuitement si vous adhérez à leur programme de loyauté tout à fait gratuitement, puis en réservant directement auprès d'elles.

2. Les bagages enregistrés. La première question que vous devez vous poser est: avez-vous besoin d'enregistrer un bagage en soute? Si la réponse est oui et que votre destination finale est au Canada ou aux États-Unis (ou ailleurs dans le monde si vous volez sur les ailes d'un transporteur à rabais), il y a fort à parier que vous devrez payer pour enregistrer votre valise. Ces frais tournent normalement autour de 25$ l'aller simple (donc 50$ aller-retour), mais atteignent 70$ (140$ aller-retour) sur WOW Air, par exemple. À moins que vous ayez acheté votre billet dans une classe tarifaire supérieure, il n'y a pas vraiment moyen de s'en tirer, à part souscrire à une carte de crédit associée au transporteur aérien ou une carte de crédit grand voyageur, mais elles ont souvent des frais annuels.

3. Les données cellulaires. Avez-vous vraiment besoin d'utiliser votre téléphone intelligent à l'extérieur des zones sans-fil? Si oui, la facture peut rapidement devenir salée. Communiquez avec votre opérateur cellulaire avant le départ pour vous informer des tarifs dans votre pays de destination. Si les forfaits ne sont pas avantageux, songez à acheter une carte SIM d'un opérateur local, mais assurez-vous que votre appareil soit bel et bien déverrouillé.

4. Frais bancaires. Si vous avez déjà retiré de l'argent d'un guichet automatique à l'étranger, vous savez que les frais sont exorbitants. Or, certaines institutions financières (souvent des banques virtuelles) proposent des comptes qui vous éviteront de payer une partie de ces frais. Sinon, faites un gros retrait plutôt que plusieurs petits pour rentabiliser les frais.

5. Réservation de sièges. Si vous êtes chanceux, la compagnie avec laquelle vous voyagez vous permettra de sélectionner gratuitement votre siège dès votre réservation. Sinon, votre seule autre option est d'attendre l'ouverture de l'enregistrement, normalement 24h avant le vol, où vous pourrez aussi choisir votre siège sans payer, mais le choix sera sans doute plus limité, car d'autres passagers auront fait le choix de payer. Si vous voyagez seul, la question ne se pose pas réellement (à moins que vous teniez vraiment à une place en particulier), mais si vous voyagez en famille et que vous voulez tous être assis ensemble, le montant de la facture de réservation pourrait être élevé.

6. Modification de billet. Si vous devez modifier vos dates de vols, votre itinéraire ou carrément annuler votre voyage, il y a de fortes chances que la compagnie aérienne vous réclame d'importants frais. Vous pourriez vous en tirer (en tout ou en partie) si vous avez sélectionné une classe tarifaire plus élevée ou encore si vous avez une assurance annulation de voyage.

7. Frais de conversion de devise. Lorsque vous payez avec votre carte de crédit à l'étranger, l'émetteur de votre carte ne se contente pas de convertir le montant de l'achat en dollars canadiens; il ajoute aussi des frais de transaction. Renseignez-vous puisque de rares cartes ne facturent pas de frais. Elles pourraient être avantageuses si vous voyagez beaucoup ou si le total de vos achats en devises étrangères est important.

8. Assurance de voiture de location. Tout dépendant de votre destination, vous n'avez pas besoin de souscrire à une police d'assurance supplémentaire si vous louez une voiture. Si vous avez une telle police au Québec, il y a de fortes chances qu'elle soit aussi valide aux États-Unis. Si vous partez en Europe, votre police québécoise ne sera pas valide, mais vérifiez si l'une de vos cartes de crédit inclut une telle protection. Pour tous les détails, relisez ce texte de TVA Nouvelles.

9. Remplissage de la voiture de location. Certaines compagnies de location de voiture n'hésitent pas à facturer d'importants frais si vous ne ramenez pas la voiture avec suffisamment d'essence dans le réservoir. Plutôt que de devoir payer deux ou trois fois le prix de l'essence manquant, prenez donc le temps de passer à la pompe avant de ramener le véhicule.

Dans la même catégorie