/news/world

L'ex-chef de campagne de Trump moque une enfant trisomique séparée de sa mère

Capture d'écran Twitter

La déchirante histoire d’une fillette de 10 ans atteinte de trisomie séparée de sa mère immigrante a bouleversé les États-Unis, mais pas l’ancien directeur de campagne de Donald Trump.

À LIRE ÉGALEMENT

Enfants migrants séparés: une animatrice craque en ondes

Ivanka Trump aurait interpellé son père sur la séparation des familles de migrants

En entrevue dans le cadre d’un débat diffusé dans l’émission «The Story With Martha MacCallum» sur les ondes de Fox News, Corey Lewandowski a offert son point de vue sur la situation de la fillette : «womp, womp», a-t-il déclaré.

M. Lewandowski a émis ce commentaire alors que son opposant durant le débat, Zac Petkanas, un stratège démocrate, faisait état de cette histoire.

«Venez-vous de dire “womp, womp” à une jeune fille de 10 ans atteinte de trisomie séparée de sa mère? Comment osez-vous! Comment osez-vous!», s’est exclamé M. Petkanas après avoir été interrompu par son adversaire.

«Ce que je dis c’est que lorsque vous traversez illégalement la frontière, vous avez abandonné vos droits dans ce pays, a répondu M. Lewandowski. Quand vous franchissez illégalement la frontière, vous commettez un crime et vous êtes séparé de votre famille parce que c’est ainsi que ça fonctionne dans ce pays.»

Corey Lewandowski a depuis été sévèrement critiqué, notamment par des parents d’enfants atteints de trisomie. Une mère a publié sur Twitter : «mon fils Corey, qui est atteint de trisomie, est deux fois l’homme que ce M. Womp Womp».

Megyn Kelly, l’ancienne animatrice vedette de Fox News et maintenant au service de NBC News, a qualifié M. Lewandowski de «lâche», ajoutant que «cet homme ne devrait pas profiter d’une plateforme nationale pour déverser sa haine».

Le ministre des Affaires étrangères du Mexique, Luis Videgaray, a décrit mardi la situation de la petite fille en indiquant qu’elle et son frère ont été placés dans un centre de McAllen, au Texas, tandis que leur mère a été envoyée à Brownsville, à près de 100 km de là. M. Videgaray a qualifié cette séparation de «cruelle» et «inhumaine».

En entrevue à CNN mercredi, M. Lewandowski a refusé de présenter des excuses, réitérant sa position selon laquelle il n'allait pas s'excuser «à des parents qui placent leurs enfants dans des situations qui forcent les autorités à les séparer».

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.