/regional/saguenay

Problème de chats errants à Saguenay

Le quartier Saint-Paul à Chicoutimi est aux prises avec un problème de chats errants.

Depuis quelques jours, des opérations de capture ont lieu dans le secteur pour tenter de freiner la prolifération des animaux.

Ce sont des bénévoles de l'organisme Rescue poilus Sag-Lac qui ont décidé d'intervenir avant que la situation ne continue de s'amplifier.

«Le quartier St-Paul, c'est une zone rouge de chats errants», confirme la bénévole Annie Tremblay.

Des cages ont été installées en collaboration avec le Refuge des animaux. Plusieurs chats ont été capturés. D'autres courent toujours.

«On a eu un signalement pour une trentaine de chats», ajoute Mme Tremblay.

Sur un terrain privé, les bénévoles ont découvert une véritable colonie. Pas moins de 14 chatons ont été retrouvés, coincés dans les murs d'une résidence. Les bénévoles ont dû défoncer le mur pour réussir à secourir les bêtes.

«Quand la bénévole est arrivée, ça sortait de partout! Les chatons étaient mal en point. On les a fait soigner», explique Suzanne Harvey, une autre bénévole de Rescue poilus Sag-Lac.

«S'il y a autant de chats dehors, c'est parce qu'il y a des gens qui les ont mis dehors», a déclaré une citoyenne, découragée, rencontrée par TVA Nouvelles dans le quartier.

Pas le seul secteur

Et malheureusement, des interventions comme celle-ci, les bénévoles de Rescue poilus Sag-Lac en font des dizaines, chaque mois.

L'organisme Rescue poilus Sag-Lac presse la Ville de Saguenay de s'occuper du problème des chats errants, qui touche plusieurs autres secteurs à la grandeur du territoire.

«Il faut enlever nos lunettes roses et il faut que les élus se rendent compte qu'il y a vraiment un problème de chats errants», affirme Annie Tremblay.

Mme Tremblay considère que Saguenay est en retard par rapport à plusieurs autres villes du Québec, qui ont déjà implanté des programmes pour lutter contre la surpopulation féline, par exemple en capturant et stérilisant les chats errants.

Saguenay veut s'attaquer au problème

De son côté, la Ville de Saguenay confirme qu'elle est en train d'élaborer un plan. Des fonctionnaires travaillent actuellement sur le dossier pour mettre en place une première politique de gestion animalière.

Différents scénarios sont étudiés. Saguenay a consulté onze villes différentes pour aller chercher des idées et déterminer ce qui fonctionne le mieux. La Ville espère pouvoir présenter sa nouvelle politique au début 2019.

«C'est un dossier complexe... Tout est à bâtir. On prend notre temps. On veut être certain que ça va être bien fait et que ça va répondre vraiment aux besoins actuels», explique la conseillère municipale et présidente de la Commission des services communautaires, Brigitte Bergeron.

En 2016, sur le territoire de Saguenay, 1 018 chats errants ont été capturés, soit par la SPCA Saguenay ou le Refuge des animaux. Seulement 29 d'entre eux ont été réclamés.