/finance/homepage

La SAQ se dit prête pour la grève

Pierre Couture | Agence QMI

GEN-

COURTOISIE/SAQ

La Société des alcools du Québec (SAQ) se dit prête à faire face à une éventuelle grève de ses employés de magasins qui pourrait être déclenchée dès samedi partout au Québec.

La société d’État dit avoir mis en place un plan qui fera appel à tout son personnel-cadre.

Selon nos informations, ce plan permettrait l’ouverture d’au moins une cinquantaine de magasins de la société d’État. Actuellement, la SAQ compte 404 succursales au Québec.

«La SAQ se prépare à toute éventualité et s’assurera de minimiser les impacts pour sa clientèle. C’est pourquoi elle s’est dotée d’un plan afin que nos clients aient toujours accès aux produits, et ce, avec un service satisfaisant», a indiqué mercredi au «Journal de Montréal» un porte-parole de la SAQ, Mathieu Gaudreault.

Les 5500 employés de magasins et de bureaux de la SAQ pourraient déclencher une grève de six jours dès samedi.

Les employés, qui se prononcent ces jours-ci sur un mandat de grève réclamé par leur exécutif syndical, feront connaître leur position vendredi.

Le 23 juin demeure l’une des journées les plus achalandées de l’année à la SAQ alors que les clients abondent dans ses magasins en vue des festivités de la fête nationale.

La SAQ dit avoir mis sur pied une «cellule de crise» qui suit d’heure en heure l’évolution de la situation.

Facture de 55 000 $

La SAQ a d’ailleurs fait parvenir une facture de 55 000 $ au syndicat des employés de magasins pour des actes de «vandalisme» commis dans ses succursales récemment.

La SAQ déplore que des autocollants aux couleurs de la CSN aient été fixés dans les vitrines alors que du mobilier à l’intérieur des magasins a été endommagé.

Les dépanneurs préparés

Du côté des dépanneurs et des épiceries, on dit avoir fait le nécessaire pour répondre à la demande si un mouvement de grève se met en branle à la SAQ.

«Lorsque j’ai entendu que la SAQ pourrait être en grève, on a aussitôt commandé davantage de produits à nos fournisseurs de vins. On va être prêts à répondre à la demande», a fait savoir mercredi le copropriétaire de l’Accommodation ChaLou de Saint-Émile, Louis Tremblay.

«La fête nationale et la fête du Canada, ce sont de très grosses périodes pour nous», a souligné le président de l’Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ), Yves Servais.

L’AMDEQ dit par ailleurs souhaiter une libéralisation du marché de l’alcool au Québec afin d’offrir un meilleur accès et un meilleur choix de vins aux Québécois.

Dans la même catégorie