/finance/homepage

Loblaw veut acheter plus de fruits et légumes d'ici

Agence QMI

green, red, yellow, purple vegetables and fruits

Oksana_S - stock.adobe.com

Loblaw a annoncé, mercredi, qu'elle dépensera 150 millions $ de plus par année pour acheter des fruits et légumes produits au Canada.

Grâce à ce programme qui doit durer jusqu'en 2025, Les Compagnies Loblaw Limitée souhaite pouvoir remplacer une partie des fruits et légumes importés vendus dans ses épiceries par des produits cultivés au pays.

Pour y parvenir, l'entreprise veut notamment travailler avec les maraîchers pour «mettre en œuvre des méthodes de production innovatrices ou cultiver des plants non traditionnels, prolongeant ainsi la période des récoltes et apposant l'étiquette "Cultivé au Canada" sur des fruits et légumes habituellement importés», peut-on lire dans un communiqué.

«Nous attribuons de nouvelles ressources pour accélérer ce travail et aider les agriculteurs canadiens à trouver de nouvelles façons d'offrir des produits mondiaux et frais cultivés ici même, et ce, toute l'année», a ajouté le président du conseil et chef de la direction de l'entreprise, Galen G. Weston.

Selon Loblaw, environ la moitié des fruits et légumes vendus dans ses épiceries au cours de l'été proviennent du Canada. Cependant, la saison des récoltes qui ne dure que quelques mois et le fait que les agriculteurs se concentrent avant tout sur quelques fruits et légumes précis forcent l'épicier à recourir à l'importation pour nombre de produits.

Les partenariats noués entre Loblaw et différents producteurs ontariens et québécois ont déjà permis, entre autres, de fournir les épiceries en bok choy, aubergines longues, feuilles de fenugrec, chou Napa et okra (gombo), des légumes habituellement cultivés en Amérique centrale.