/finance/homepage

Un palmarès des meilleurs et des pires transporteurs aériens

 - Agence QMI

STOCKQMI-AEROPORT

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

La Charte canadienne des droits des passagers aériens devra faire preuve de transparence, selon le CAA-Québec, qui est en faveur de la publication des statistiques sur les réclamations des voyageurs pour chaque transporteur.

La transparence est primordiale pour le succès de la Charte, prévient l’organisme qui prenait part mardi aux consultations publiques de l’Office des transports du Canada.

«À l’évidence, les voyageurs canadiens étaient désavantagés par rapport à ce qui prévaut aux États-Unis et en Europe», est-il écrit dans le mémoire qui a été déposé.

Pas plus tard qu’en fin de semaine dernière, on apprenait que 264 clients de WestJet pourraient recevoir plus de 1800 $ en guise de compensation après que leur vol de Londres vers Toronto a été annulé à deux reprises, en vertu des lois européennes.

Au Canada, les compagnies ont des politiques différentes les unes des autres. Selon le CAA-Québec, les compensations sont difficiles à obtenir et les sommes consenties sont souvent négligeables. C’est sans compter le processus de réclamation qui est complexe et qui ne favorise pas un dénouement rapide.

La Charte canadienne, à l’image de ce qui prévaut aux États-Unis et en Europe, établira très clairement les situations qui donnent droit à un dédommagement. Elle instaurera des barèmes de dédommagements pour les retards, la surréservation, la perte de bagages, etc.

L’Office de protection du consommateur donne accès à des données sur les plaintes des clients. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation rend aussi publiques les informations des restaurants à problème. Même chose du côté de Revenu Québec.

«L’idée de publier les statistiques est loin d’être extravagante. On pourrait même aller plus loin en calculant et en publiant le taux de réclamation pour chaque transporteur. La transparence deviendrait un incitatif peu coûteux pour tirer le service vers le haut.»

Le processus de consultation doit se poursuivre jusqu’au 28 août. Les commentaires reçus seront pris en compte dans la rédaction du nouveau règlement qui vise à mieux protéger les voyageurs.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.