/news/society

Des feux de forêt plus intenses dans le futur

CAPTURE D'ÉCRAN GLOBAL NEWS/AGENCE QMI

Les feux de forêt comme celui qui fait rage à Labrieville sur la Haute-Côte-Nord seront de plus en plus nombreux dans le futur. Des experts prévoient que les aires ravagées par les feux de forêt pourraient être quatre fois plus importantes d'ici la fin du siècle sur la Côte-Nord.

Les modèles projettent que les températures augmenteront de 6 degrés Celsius durant le jour sur la Côte-Nord d’ici la fin du siècle en raison des changements climatiques. Les aires ravagées pourraient alors être jusqu’à quatre fois plus vastes qu’aujourd’hui.

L’intensité des brasiers serait aussi plus importante si on prend le même combustible, c’est-à-dire la composition de la forêt, par le type d’arbres, et qu’on l’applique aux conditions météorologiques futures. Il est fort probable que les incendies de forêt soient beaucoup plus difficiles à éteindre, selon Yan Boulanger, chercheur en écologie forestière au Centre de foresterie des Laurentides chez Ressources naturelles Canada.

Impacts sur l’industrie forestière

Selon les modèles des scientifiques, les feux de forêt auront un impact sur l'industrie forestière, surtout dans l'ouest du Québec avec l’accroissement du nombre de feux de forêt.

«S’il y a plus de feux, le feu vient comme un petit peu en compétition avec la récolte dans une certaine mesure. Il vient un point où le feu devient tellement important que si on continue de récolter au même rythme qu’on le fait actuellement, bien, il va finir par manquer de bois, puisque le feu vient justement piger dans l’assiette des forestiers», a expliqué M. Boulanger.

Pour minimiser les impacts, l’industrie pourrait inclure les risques d’incendie de forêt dans le calcul des possibilités forestières.

Pour le scientifique, les incendies auront un impact indéniable sur les écosystèmes. On travaille actuellement à analyser les risques associés à la hausse du nombre d’incendies de forêt en raison des changements climatiques sur les communautés boréales, les infrastructures et sur d’autres types d’industries.

Les résultats seront connus dans les prochains mois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.