/news/society

Une aide de 10 M $ pour l'industrie du recyclage

Agence QMI

Le gouvernement Couillard a débloqué une enveloppe de 10,6 millions $ pour venir en aide à l'industrie du recyclage, prise dans la tourmente depuis que la Chine a resserré ses critères d'importation de matériaux recyclés.

Cette somme servira notamment à créer un nouveau programme d'aide financière afin d'épauler la filière québécoise de la récupération et du recyclage dans sa production de matériel, ainsi qu’à la modernisation des centres de tri.

De plus, toujours dans le but de favoriser le recyclage au Québec et réduire la dépendance de la province aux marchés internationaux, la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, a également annoncé la mise sur pied d'un comité de modernisation de l'industrie de la récupération et du recyclage.

Co-présidé par la chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki, Louise Hénault-Ethier, et le professeur-chercheur dans le domaine des matières résiduelles Marc Olivier, ce comité aura pour mandat de «revoir les fondements mêmes du système actuel de gestion des matières recyclables et de recommander à la ministre des actions favorisant une meilleure qualité de la matière générée par les centres de tri», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Selon les chiffres du ministère, plus d’un million de tonnes de matières, dont 707 000 tonnes de fibres et 46 000 tonnes de plastique, sont récupérées chaque année au Québec. De cette quantité, 80 % sont vendues aux fins de recyclage et 10 % sont valorisées autrement.

Dans la même catégorie