/finance/homepage

La grève est déclenchée à la SAQ

Pierre Couture | Journal de Québec

Malgré une grève surprise de ses employés de magasins, la Société des alcools du Québec (SAQ) prévoit qu’une soixantaine de succursales seront ouvertes au cours des prochaines heures.

À LIRE ÉGALEMENT

Voici la liste des 66 succursales de la SAQ ouvertes

La SAQ, qui n’a pas voulu commenter l’état des discussions avec ses employés de magasins, dit avoir mis en place un plan d'urgence qui fait appel à tout son personnel-cadre mardi.

«Ce plan permettra l’ouverture d’au moins une soixantaine de magasins de la société d’État rapidement», a fait valoir au «Journal de Québec» le porte-parole de la SAQ, Mathieu Gaudreault.

Grève-surprise

Il faut dire que les employés de magasins de la SAQ ont mis leur menace de grève à exécution mardi matin.

À 10 h 05, les employés de 404 succursales de la SAQ ont quitté leur lieu de travail et entamé une première journée de grève.

En juin dernier, après 16 mois de négociation, les 5500 membres du SEMB-SAQ avaient voté à 91 % pour un mandat de six jours de grève.

Cette première journée de débrayage survient après deux séances de négociation survenues la semaine dernière, soit les 12 et 13 juillet.

«Aujourd’hui, notre message est on ne peut plus clair : nous n'accepterons aucun recul sur nos conditions de travail. Si la SAQ veut régler, qu'elle retire ses demandes sur nos planchers de postes et d'horaires», a indiqué la présidente du SEMB-SAQ, Katia Lelièvre.

Le comité de négociation du SEMB-SAQ espère que cette première journée de grève fera bouger les choses.

Plusieurs séances de négociation sont prévues au cours des prochaines semaines, dont une mardi.

Coupes de 220 000 heures

Les demandes de la SAQ portent notamment sur le «déplacement d’heures» de l’horaire de travail des employés permanents et sur le nombre minimal d’employés à temps complet à temps partiel.

Par exemple, le syndicat estime que la direction de la SAQ veut retrancher plus de 220 000 heures dans son réseau de succursales. Ces compressions se chiffreraient à plus de 7 millions $.Le syndicat dit avoir identifié d’autres demandes de la société d’État à la table de négociation pour une somme de 22 millions $.

La convention collective des quelque 5500 employés de magasins et de bureaux de la SAQ a pris fin le 31 mars 2017. Elle était d’une durée de 7 ans (2010-2017).

 

Dans la même catégorie