/regional/montreal/monteregie

Privés de bain durant deux semaines en pleine canicule

TVA Nouvelles

Alors que sévissait la canicule au début juillet, des résidents du CHSLD de Cowansville ont été privés de bain durant deux semaines.

«Nous sommes des cobayes là-dedans», dénonce Denise Normand malgré tous les efforts qu’il lui faut pour s’adresser à la caméra de TVA Nouvelles en raison de la sclérose en plaques. Elle est résidente depuis dix ans de ce centre d’hébergement de soins de longue durée de la Montérégie.

Il semblerait que le manque de personnel du CHSLD soit récurrent. À l’automne 2017, deux postes d’infirmières auxiliaires n’ont pas été renouvelés provoquant une pénurie de préposés pour assurer les soins des résidents.

«Des bains sont retardés, des soins peuvent être mal administrés par la fatigue du personnel. S’il y avait plus d’effectifs, l’erreur serait moins fréquente», formule un autre résident.

Faute de personnel, le CHSLD a suspendu les bains durant près de deux semaines en pleine chaleur. Et les employés n’arrivent toujours pas à combler le retard, d’après ce qu’a appris TVA Nouvelles. Le personnel est à bout de souffle.

«La qualité des soins est là, mais on voit que les filles sont épuisées. Il y a un épuisement total. Ça court partout», nuance le conjoint d’une résidente au micro de TVA Nouvelles.

«On doit rester au lit souvent, parfois toute une journée. On a manqué de soins et il y a déjà eu des chutes. Ce n'est pas une qualité de vie. Je suis rendue à demander l’aide médicale à mourir», formule Denise Normand.

Dernier recours

D'un côté, la Fédération des infirmiers et infirmières du Québec réclame des comptes en documentant le nombre de bains donné afin de constater l'étendue du problème. De l'autre, la direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS dit avoir embauché quatre préposés aux bénéficiaires au cours des derniers mois confirmant du même coup la suppression des deux postes d'infirmière auxiliaire.

«C'est vraiment en dernier recours qu'on prive une personne de recevoir un bain. Plusieurs autres mesures doivent être mises en place avant de reporter des bains, justifie Maryse Trudeau, directrice adjointe du programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Mme Trudeau rappelle que c’est la période des vacances et que le CHSLD de Cowansville doit aussi composer avec des absences non prévues.

«C’est une période difficile actuellement. La solution miracle serait de trouver des ressources», conclut-elle.