/news/society

Les boissons diètes bénéfiques contre le cancer du côlon?

TVA Nouvelles

Jeka84 - stock.adobe.com

Les boissons sucrées artificiellement seraient associées à un risque significativement plus faible de récurrence du cancer du côlon, et même de décès de ce type de cancer, ont découvert des chercheurs de l’Université Yale.

«Les boissons avec des édulcorants artificiels ont une réputation éphémère dans le public en raison de prétendus risques pour la santé qui n'ont jamais vraiment été documentés», a expliqué le docteur Charles S. Fuchs, directeur du Yale Cancer Center dans un communiqué sur le site de l’université américaine.

Pour leur étude, publiée dans le PLOS ONE, ces chercheurs de Yale ont étudié 1018 patients atteints d’un cancer du côlon.

«Nous voulions savoir si, après le développement et la progression du cancer, un changement de mode de vie – comme boire des boissons artificiellement édulcorées - changerait le résultat du cancer après la chirurgie», a expliqué le Dr Fuchs.

«Notre étude montre clairement que les édulcorants artificiels aident à éviter la récurrence du cancer et la mort chez les patients qui ont été traités pour un cancer du côlon avancé, et c'est une découverte passionnante», a ajouté le Dr Fuchs.

Pour cette étude, l’équipe du Dr Fuchs a constaté que les participants qui buvaient un ou plusieurs breuvages artificiellement édulcorés par jour ont présenté une réduction de 46 % du risque de récidive ou de décès, comparativement aux participants qui ne buvaient pas de ces boissons.

Les participants à l’étude buvaient des boissons gazeuses décaféinées, des boissons sucrées sans caféine et d’autres boissons gazeuses, comme du «ginger ale» diète.

Une deuxième analyse a montré que la moitié de cette amélioration était due au remplacement des boissons sucrées naturellement pour des boissons artificiellement édulcorées.

«Alors que l'association entre la récurrence du cancer du côlon et la mort était un peu plus forte que nous le soupçonnions, la découverte correspond à tout ce que nous savons sur le risque de cancer du côlon en général», a ajouté le chercheur de Yale.

«Des facteurs tels que l'obésité, le mode de vie sédentaire, un régime lié au diabète - qui conduisent tous à un excès d'équilibre énergétique - sont des facteurs de risque connus. Nous constatons maintenant que, en termes de récurrence et de survie du cancer du côlon, l'utilisation de boissons artificiellement édulcorées n'est pas un risque pour la santé, mais est, dans cette étude, un choix plus sain», a précisé le Dr Fuchs dans le communiqué.

Des études similaires avaient démontré que de boire du café ou manger des noix avait un effet protecteur pour les patients atteints du cancer du côlon.

«Nous voulions savoir si, après le développement et la progression du cancer, un changement de mode de vie – comme boire des boissons artificiellement édulcorées - changerait le résultat du cancer après la chirurgie?», a expliqué le Dr Fuchs.

Selon le chercheur, les effets sur la santé des boissons gazeuses devraient être davantage étudiés.

«Les inquiétudes concernant les édulcorants artificiels pouvant augmenter l'incidence de l'obésité, du diabète et du cancer ont été traitées. Mais les études sur des questions comme le gain de poids et le diabète sont très mitigées, et en ce qui concerne le cancer, les études épidémiologiques chez l'homme n'ont pas démontré de telles relations», a conclu le spécialiste de Yale.