/news/society

Un citoyen forcé de démanteler sa mini-maison

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Un résident de Waterville, en Estrie, qui avait développé un mode de vie ingénieux et écologique, est freiné dans ses efforts par la municipalité.

Serge Beaudette devra démanteler la mini-maison dans laquelle il habite depuis deux ans.

Le citoyen avait adopté ce train de vie pour réduire son empreinte écologique sur la planète.

Mis à part le propane pour chauffer la maison et pour cuisiner, l’habitation est totalement indépendante sur le plan énergétique.

Un panneau solaire ainsi qu’un système de récupération de l’eau de pluie suffisent pour combler les besoins des deux occupants.

«Notre consommation quotidienne d’eau est de 15 litres par jour alors qu’en moyenne dans les foyers québécois, il s’en consomme 365. Moi j’ai fait le choix de vivre de cette façon par souci écologique, mais je me rends compte que je ne manque de rien. Je suis entièrement heureux ici», dit le propriétaire.

La municipalité de Waterville soutient que cette habitation contrevient aux règlements d’urbanisme et de zonage, ce qu’admet le propriétaire.

«Nous pourrions trouver un terrain d’entente, je suis prêt à me conformer aux exigences qu’on me formulera, mais il ne semble pas y avoir d’ouverture à la municipalité», commente M. Beaudette.

Le 8 août, la maison sera démantelée et remisée, le temps que Serge Beaudette trouve un autre endroit où la redéployer.