/regional/estduquebec/basstlaurent

Connaissez-vous le champignon chaga?

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles

Propriétés exceptionnelles et richesses en nutriments incomparables, le champignon chaga a bonne réputation et il est très présent dans le Bas-Saint-Laurent.

Ce champignon méconnu qui pousse sur les bouleaux est abondant dans les forêts de la région. Dans les dernières années, les produits à base de chaga se sont multipliés.

«Le bouleau côtoie les érables, et on a beaucoup d'érablières dans la région, des forêts matures aussi, alors le chaga est très présent», a expliqué jeudi la propriétaire de Chaga du bas, Julie Sylvain.

Entier ou en poudre, ou encore dans de la bière, il est vendu sous différentes formes.

L'entreprise Chaga du bas, créée il y a un peu plus d'un an, en fait la décoction, et elle a le vent dans les voiles. Établie à Notre-Dame-des-Neiges, elle aura bientôt pignon sur rue à Trois-Pistoles, la municipalité voisine.

C'est que l'aliment serait anticancérigène. «C'est antitumoral, et il y a des médecins qui ont de plus en plus d'ouverture au Québec», a dit Mme Sylvain.

Une récente étude de l'Institut sur la nutrition et l'alimentation fonctionnelle démontre qu'il est l'un des aliments les plus riches en antioxydants. «Ils sont tellement puissants que ça diminue rapidement l'inflammation, pour tous ceux qui ont des problèmes d'arthrite, d'arthrose, on entend de très beaux témoignages, très touchants», a-t-elle relaté.

Santé Canada le reconnait comme un produit de santé naturel.

Malgré la popularité de ses produits, la propriétaire Julie Sylvain ne perd pas de vue son objectif: utiliser cet ingrédient de façon responsable.

«On veut protéger le territoire. Le chaga se renouvelle aux trois à cinq ans, quand on atteint la limite, on le sait, on connait le territoire. Si on veut développer à Québec, à Montréal, on va y aller avec la ressource locale», a-t-elle souligné.

Bien qu'elle soit en plein essor, l'entreprise entend donc respecter le rythme du Chaga.