/news/politics

Une candidate du milieu humanitaire pour le NPD dans Outremont

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) misera sur la candidate Julia Sanchez pour conserver la circonscription montréalaise d’Outremont à l’élection partielle prévue dans les prochains mois.

Elle tentera de reprendre le siège laissé vacant par l’ancien chef du NPD, Thomas Mulcair. Le politicien, qui avait ravi la circonscription aux libéraux en 2007, s’est retiré de la vie politique en juin dernier.

Mme Sanchez a quitté en début de semaine son poste de présidente du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI). Elle réside à Ottawa pour le travail depuis 2011, mais elle a déjà habité à Outremont en 2004, avant un séjour outre-mer de plusieurs années.

«J’ai du rattrapage à faire, mais je suis toujours restée proche de Montréal. J’ai parlé à beaucoup de gens dans les derniers mois pour me mettre au courant des enjeux locaux», a indiqué en entrevue la travailleuse du milieu humanitaire.

Si le NPD détient la circonscription depuis plus de dix ans, Julia Sanchez est parfaitement consciente que la tâche sera ardue, notamment en raison des difficultés vécues par le parti au Québec.

«Le NPD a des bons appuis à Montréal, mais ça veut pas dire que ce sera facile. Il y a beaucoup de défis pour le parti au Québec et je suis motivée à changer ça», a-t-elle observé.

Le chef du parti, Jagmeet Singh, avait admis en juin avoir un examen de conscience à faire après la gifle encaissée par son candidat lors de l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord.

Le NPD avait récolté un maigre 8,7 % d’appuis, un important recul par rapport au résultat de 29,7 % obtenu dans la circonscription en 2015.

La nomination de Julia Sanchez doit encore être entérinée par les membres du parti au cours d’un vote d’investiture à la fin août. Il n’y a pour l’instant aucun autre aspirant néodémocrate dans Outremont.

L’annonce met fin aux spéculations entretenues par Jagmeet Singh quant à une possible candidature dans la circonscription. Le chef, qui n’a toujours pas de siège aux Communes, pourrait maintenant se tourner vers Burnaby-Sud, dans la région de Vancouver, où une élection partielle doit se tenir dans les prochains mois.