/news/culture

L’intimidation a eu raison de «Kanata», juge le Théâtre du Soleil

Courtoisie/Théâtre du Soleil

Le Théâtre du Soleil, qui devait présenter la pièce «Kanata» en décembre prochain, estime que les artisans de la production instiguée par Robert Lepage et Ariane Mnouchkine ont été victimes d’intimidation.

À LIRE ÉGALEMENT

La controverse a raison d'un deuxième spectacle de Robert Lepage

Les réactions pleuvent après l’annulation de «Kanata»

Annulation de «Kanata»: c’est «dangereux», dit François Legault

L’institution parisienne a réagi vendredi matin, par voie de communiqué, à l’annulation du spectacle «Kanata», que la compagnie Ex Machina, de Robert Lepage, décrivait comme «une nouvelle lecture de l’histoire du Canada à travers le prisme des rapports entre Blancs et Autochtones».

Accusés d’appropriation culturelle par des représentants des Premières Nations, parce que la mise en scène n’impliquait aucun artiste autochtone, les créateurs ont simplement choisi, jeudi, d’annuler les représentations prévues de «Kanata», allant ainsi au-devant des coups qui ont forcé la mise à mort de la pièce «SLĀV» au Festival international de jazz de Montréal, au début du mois. On reprochait à celle-ci une trop mince représentation de la communauté Noire dans sa distribution.

«Convaincus que l’annulation de leur spectacle ‘‘Kanata ’’ n’était en rien le but recherché par l’immense majorité des artistes autochtones francophones rencontrés par Ariane Mnouchkine et Robert Lepage lors de la réunion du jeudi 19 juillet 2018, la troupe du Théâtre du Soleil et sa directrice ont décidé de prendre le temps indispensable (quelques jours) pour réfléchir à la façon de répondre, avec les armes non violentes de l’art théâtral, à cette tentative d’intimidation définitive des artistes de théâtre», a déclaré le Théâtre du Soleil dans son envoi.

Une rencontre avait en effet eu lieu, le 19 juillet dernier, entre Robert Lepage, Ariane Mnouchkine et des artistes autochtones, dans le but d’ouvrir un dialogue, mais Lepage et Mnouchkine avaient insisté sur le fait qu’aucune modification ne serait apportée à leur œuvre.

«Intimidation inimaginable dans un pays démocratique, exercée en grande partie sur les réseaux sociaux au nom d’une idéologie que le Théâtre du Soleil ne veut pas qualifier ici, mais à laquelle il répondra avec ses propres outils», a-t-on ajouté.

Le Théâtre du Soleil s’est dit convaincu que le besoin de visibilité des artistes autochtones est une revendication légitime. «Et en dépit de la déception causée par l’échec momentané de la réunion du 19 juillet, le Théâtre du Soleil confirme l’invitation faite solennellement par Ariane Mnouchkine, ce soir-là, d’accueillir à la Cartoucherie un Festival de Théâtre Autochtone. Festival qui pourrait devenir un rendez-vous régulier bi ou triannuel», a proposé l’établissement.

«Même s’il regrette la décision extrême à laquelle Robert Lepage a été réduit, le Théâtre du Soleil tient à lui réaffirmer ici sa fidèle affection et son inébranlable admiration», a conclu la direction du Théâtre.

Dans la même catégorie