/regional/montreal/montreal

Filmé en train de voler un vélo à Montréal

Étienne Paré | Agence QMI

Une vidéo, dans laquelle on voit un homme défaire un panneau de signalisation en pleine nuit pour repartir avec la bicyclette qui était accrochée au poteau, est rapidement devenue virale durant la fin de semaine, soulevant de nombreuses questions sur le vol de vélos à Montréal.

On ne sait que très peu de choses sur l'évènement en question, sauf qu'il se serait produit sur la rue Chapleau, dans le secteur du Plateau-Mont-Royal, vendredi aux alentours de cinq heures du matin.

Dans la vidéo publiée vendredi sur la page Facebook «Spotted Montreal» et visionnée plus de 200 000 fois, un homme grimpe sur une poubelle pour dévisser un panneau, puis glisser jusqu'au bout de poteau le vélo qui y était cadenassé, pour finalement repartir à son bord. Impossible cependant d'identifier l'auteur du geste ni la personne qui a capté les images.

 

Ce dernier a d'ailleurs été très critiqué sur les réseaux sociaux pour ne pas avoir dissuadé le voleur.

«On ne perd rien d'appeler la police dans des cas de vol de vélo. Il y a peu de chance de retrouver le vélo, mais au moins, plus il y a de signalements, plus la police va considérer que c'est un problème», recommande plutôt Geoffrey Bush de la Coalition vélo Montréal.

Car problème il y a, en est convaincu M. Bush. La police de Montréal estime à 2000 le nombre de bicyclettes dérobées chaque année, un chiffre bien moindre que la réalité sachant qu’à peine un propriétaire de vélo volé sur cinq se rapporterait à la police.

«Défaire un panneau de circulation pour sortir le vélo, comme on le voit sur la vidéo, c’est extrêmement courant», indique M. Bush, qui rappelle que de stationner sa bicyclette sur un mobilier appartenant à la Ville qui n’est pas prévu à cet effet, comme un banc de parc ou un panneau de signalisation, est en théorie interdit.

Responsabilité partagée

«Il y en a beaucoup qui ne savent pas comment bien attacher leur vélo de façon sécuritaire», reconnait M. Bush, avant de plaider pour une responsabilité partagée entre les cyclistes et la Ville de Montréal.

Pour dissuader les voleurs, la Coalition Vélo Montréal milite pour l’installation de davantage d’équipements spécifiquement créés pour accrocher une bicyclette, comme ceux près de la station de métro Mont-Royal ou devant la Maison du développement durable.

«Il y en a déjà beaucoup sur le Plateau et dans Rosemont. Prochainement, on va aussi en installer dans le centre-ville», promet Marianne Giguère, responsable du développement durable et des transports actifs au comité exécutif, qui en profite quand même pour rappeler l'importance d'avoir un bon cadenas.