/news/culture

Décès du mannequin à 32 ans

Les proches de Zombie Boy ne croient pas à la thèse du suicide

TVA Nouvelles

Alors que la thèse du suicide est priorisée pour expliquer la mort du mannequin Rick Genest, mieux connu du grand public sous le nom de Zombie Boy, les proches du Montréalais ne croient pas qu'il s'est enlevé la vie.

«On croit que ça peut être un accident qui est survenu», a assuré Karim Leduc, gérant et ami de Rick Genest, en entrevue avec TVA Nouvelles.

À LIRE ÉGALEMENT

Voici à quoi ressemblait Zombie Boy sans ses nombreux tatouages

Lady Gaga rend hommage à Zombie Boy

Décès de Zombie Boy

Le mannequin, qui était entièrement tatoué sur le visage et le corps, serait tombé d’un balcon, mercredi, à Montréal.

«C’était routinier pour lui de s’assoir là pour fumer des cigarettes», a expliqué son ami.

Mais selon Karim Leduc, le garde-corps du balcon en question était plutôt bas.

«À ce stade-ci, le suicide a été déclaré par la police. Mais la famille et les proches on refuse de prendre cette information-là comme du béton», a ajouté celui qui croit que Rick Genest serait tombé accidentellement du balcon.

Selon le gérant de Zombie Boy, le mannequin, qui connaissait des périodes de hauts et de bas, allait bien avant sa mort.

«Ça va laisser un grand vide pour tous ses proches et sa famille», a confié M. Leduc.

Sur Twitter, le Bureau du coroner a indiqué qu'une enquête concernant la mort de Rick Genest était en cours. «Les circonstances du décès doivent être éclaircies et les résultats des analyses toxicologiques ne sont pas connus, est-il écrit. Le coroner présentera ses conclusions au terme de son investigation.»

Un homme au grand coeur

Rick Genest était très sensible, très attentionné et plaçait toujours les intérêts de ses proches avant les siens, selon lui.

«C’était définitivement quelqu’un de spécial», a-t-il ajouté.

L’agence du mannequin montréalais a fait l’annonce de son décès jeudi, par voie de communiqué.

«Toute la famille Dulcedo est sous le choc et peinée par cette tragédie. Zombie Boy, RICO, était aimé par tous ceux et celles qui ont eu la chance de le rencontrer et le connaître. Icône de la scène artistique et du monde de la mode, cet innovateur, à contre-courant de la culture populaire, a su charmer tous les cœurs», a écrit l’agence Dulcedo.

Né le 7 août 1985 à Châteauguay, en Montérégie, il a vécu dans les rues de Montréal une bonne partie de sa vie.

Dans la même catégorie