/news/society

Québec lance une nouvelle campagne publicitaire sur le pot

Étienne Paré | Agence QMI

 - Agence QMI

À quelques mois de la légalisation du cannabis, Québec lance lundi une nouvelle campagne publicitaire pour rappeler entre autres qu’il sera toujours défendu d’en cultiver à la maison et que le pot demeurera interdit aux mineurs.

D’autres messages s’adresseront directement aux automobilistes en soulignant que personne ne peut prendre le volant après avoir consommé de la marijuana.

Dans cette vaste offensive médiatique, il sera aussi question de l’interdiction d’en posséder plus de 30 grammes sur soi ou encore d’en fumer près des établissements de santé et des lieux d’enseignement.

Le gouvernement souhaite ainsi informer le public des principales dispositions adoptées en juin par l’Assemblée nationale pour encadrer la loi fédérale.

«Ça faisait longtemps que cette campagne était prévue. Au début, elle était supposée arriver en même temps que la légalisation, mais le gouvernement Trudeau l’a retardée au 17 octobre», a expliqué Alexandra Régis, attachée de presse de la ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois.

Sensibiliser plutôt qu’inciter

D’ici la légalisation, la campagne d’information du gouvernement du Québec jouera donc en boucle à la télé, à la radio et sur le web. Aux alentours de la rentrée scolaire, une seconde campagne de prévention, cette fois, verra le jour.

En mars dernier, Québec avait dévoilé une première initiative du genre, qui visait surtout les jeunes. La vidéo au ton grave et aux couleurs très sombres a été visionnée plus de trois millions de fois sur YouTube.

«Comme pour nos campagnes de sensibilisation, notre campagne d’information est très drabe. On ne veut pas rendre alléchante la consommation», a promis Alexandra Régis, qui reconnaît cependant que Loto-Québec et la SAQ, eux, tournent des publicités qui font la promotion, et pas seulement la prévention, des produits qu’ils vendent.

«Mais avec le cannabis, la dépendance n’est vraiment pas la même», a conclu Mme Régis.

Des millions pour des campagnes de prévention

Seulement depuis le début de l’année, Québec a dépensé près de 3,5 millions en publicité en prévision de la légalisation de la marijuana.

La campagne dévoilée aujourd’hui coûte à elle seule près de 2 millions.

Celle qui sera lancée à l’automne n’a pas encore été chiffrée.

«ll s'agit d’un budget important parce que la légalisation du cannabis est un changement important dans notre société et il est crucial de prendre les moyens nécessaires pour informer et joindre adéquatement tous les groupes de la population», a fait savoir Marie-Claude Lacasse, chargée des relations de presse au ministère de la Santé et des Services sociaux, hier par courriel.

Dans la même catégorie