/regional/troisrivieres/mauricie

Shawinigan

La popularité de ses robots force une expansion de Movex

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Une invention réalisée à Shawinigan connaît un succès mondial à tel point que le concepteur, l'entreprise Movex Innovation, doit agrandir ses installations et embaucher du personnel.

Pour accroître le développement et la production de ses robots télécommandés sur chenilles elle sera relogée dans un spacieux bâtiment qui vient d'être mis en chantier à côté de ses installations actuelles.

Son véhicule, le Track-O, est entièrement électrique et intelligent. Il est en demande dans les secteurs minier, de la construction, de l'aluminium et de l'hydroélectricité. Il permet de s'immiscer en espaces clos.

Le Japon en a acheté pour l'entretien des tunnels de son réseau de métro. La Ville d'El Paso au Texas les utilise pour s'introduire dans ses canalisations souterraines.

«On manquait d'espace et présentement le volume d'affaires a augmenté de 38 % cette année. On vend dans 15 ou 18 pays. On manquait vraiment d'espace», explique le président de Movex Innovation Fabien Lavoie. Au moins cinq emplois seront créés.

Movex embauche déjà une vingtaine de personnes. C'est la Société de développement de Shawinigan, une société paramunicipale, qui construit le nouveau bâtiment et qui le louera à l'occupant moyennant, à terme, l'obligation de racheter.

«Étant donné la crédibilité, la solidité financière et la croissance de l'entreprise, ça devenait un projet intéressant», indique David Marcouiller de la SDS.

Movex entend trouver d'autres utilités à son invention notamment comme robot-pompier. Le véhicule télécommandé disposera d'un canon à eau pouvant projeter un jet sur une distance de 300 pieds.