/news/politics

Québec annonce un projet de grappe de construction

La numéro 2 du gouvernement Couillard, Dominique Anglade, a annoncé la création prochaine d’une grappe en construction en compagnie du Conseil du patronat (CPQ) lundi matin à École de technologie supérieure (ETS) au centre-ville de Montréal.

« On a besoin de mobiliser les acteurs et de moderniser l’industrie », a déclaré la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, lors d'un point de presse en marge de l’événement.

Selon Mme Anglade, les grappes ont permis à l’économie de se développer qu'il s'agisse d'aérospatiale, des sciences de la vie, des technologies de l’information ou encore de la mode. Elle souhaite s’inspirer de ces modèles pour en créer une dans l’industrie de la construction.

Pour la ministre de la Science et l’Innovation, les nouvelles technologies et les nouvelles façons de faire en construction font partie des enjeux auxquels l’industrie doit faire face et la naissance d’une grappe permettra de revigorer le secteur.

Retombées colossales

« Les retombées en terme de PIB et emplois sont colossales. On parle d’un PIB à 22,4 milliards $ plus de 260 000 emplois, cela inclut seulement les retombées directes», a insisté Benjamin Laplatte, vice-président aux affaires publiques du Conseil du patronat du Québec (CPQ) lors du point de presse.

Pour l’instant, Québec annonce une démarche visant à réaliser une «étude». Des «chantiers de réflexions» sont aussi prévus en octobre, novembre et décembre prochain à Québec et à Montréal.

La somme de 1,4 million $ qui sera consacré au projet de grappe fait partie du Plan économique du gouvernement déposé en mars dernier.