/news/law

Rimouski

Un homme accusé de tentative de meurtre remis en liberté

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles

Yohan Tardif-Joubert, qui est accusé de tentative de meurtre et de voies de fait graves, a été remis en liberté mercredi matin à Rimouski. La juge a statué que sa remise en liberté ne représentait pas un danger pour la société.

L'homme de 27 ans est accusé de tentative de meurtre et de voies de faits graves. Il aurait poignardé l'ex-conjoint de sa nouvelle copine à plusieurs reprises à la suite d'un conflit qui a dégénéré dimanche soir à Rimouski.

L'accusé a été arrêté peu après 23h30 au domicile de l'ex-conjoint situé sur le chemin des Pointes, un chemin de terre situé en banlieue de Rimouski.

La victime, un homme de 38 ans, a été transportée à l'Hôpital régional de Rimouski. Sa vie n'est pas en danger.

La juge a statué mercredi matin que l'homme de Rimouski pouvait être remis en liberté «puisqu'il ne représentait pas de danger pour la société et que c'était une personne stable». Yohan Tardif-Joubert n'a aucun antécédent judiciaire.

Trois personnes ont témoigné mercredi matin durant l'enquête sur remise en liberté. Le contenu relatif à ces témoignages a été frappé d'une ordonnance de non-publication.

L'accusé devra respecter plusieurs conditions, notamment de retourner vivre chez son père, de respecter un couvre-feu l'obligeant à être chez lui entre 23h30 et 5h, et n'avoir aucun contact avec la victime. Il s'est aussi engagé à verser une caution sans dépôt de 2000 $.

L'avocate de M. Joubert a plaidé non coupable et demande la tenue d'un procès devant juge et jury.

Il est donc remis en liberté en attendant la suite des procédures judiciaires. La prochaine étape devrait se tenir le 10 septembre.

Dans la même catégorie